Home»COMITES LOCAUX»34»Montpellier : 22 Mai, plus de 700 personnes se mobilisent contre l’apartheid israélien

Montpellier : 22 Mai, plus de 700 personnes se mobilisent contre l’apartheid israélien

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Plus de 700 personnes, beaucoup de jeunes, beaucoup de jeunes filles ont répondu à l’appel des associations organisatrices de la manifestation. Une manifestation riche en drapeaux palestiniens, banderoles et panneaux. Une manifestation dont le dynamisme et l’énergie ont été remarqués et qui a suscité beaucoup de sympathie sur son passage. Une manifestation qui a fermement dénoncé les crimes israéliens, la colonisation, le système d’apartheid et la complicité de l’Union Européenne et de la France en particulier : “Israël assassin, Macron complice” ! a t-on entendu fréquemment.

DES INTERVENANTS EN COLÈRE !

Youssef Djoufelkit, représentant du Collectif des Musulmans de Montpellier.

Nous sommes la voix de ces enfants palestiniens.
Nous ne nous tairons pas.

Le représentant du Collectif des Musulmans de France a cité le cas de Mariam un bébé de 3 ans assassiné par un missile israélien, assassiné en même temps que sa mère et son frère de 5 ans. Un bébé qui ne pourra pas être enterré car son corps a été totalement pulvérisé… “et si ça avait été la fille de Boris Johnson ? ou de Biden ?” questionne l’intervenant !

Quand c’est le bébé royal à Londres qui vient au monde tout le monde
vient pour l’accueillir dans la joie. Alors que le monde entier reste
indifférent face à la mort des enfants de Gaza.”

La famille de Mariam nous dit :
“Nous n’avons plus de mots pour décrire la brutalité de l’armée
d’occupation “israélienne”
Nous n’avons plus de mots pour décrire le monde injuste dans lequel nous
vivons.”

Et l’orateur de poursuivre :

Nous sommes la voix de ces enfants palestiniens.
Nous ne nous tairons pas.
Nous ne serons pas silencieux.
Nous sommes du coté de ceux qui sont opprimés.”

(…)

“On nous parle de cycle de la violence,
Il n’y a pas de cycle de la violence !
Il y a un agresseur et un agressé !
Ce ne sont pas les résistants Palestiniens qu’il faut condamner mais ce
sont les occupants israéliens qu’il faut condamner.
Depuis 73 ans les Palestiniens sont massacrés et expulsés de leur
terre.
C’est une colonisation de la Palestine.
C’est une colonisation de remplacement.”(…)

 

 Sami, le représentant du FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires) a commencé en rappelant que :

” (…) le sionisme n’est même pas une excroissance du judaïsme, c’est une idéologie coloniale,  nationaliste, suprémaciste et donc  raciste, qui est née en Europe, pour régler le problème de l’antisémitisme européen et qui se sert du judaïsme pour alimenter un mythe messianique. (…)

Il a dénoncé et démonté l’élément de langage  : “Israël a le droit de se défendre” qui masque la réalité coloniale du système en place. Formule reprise en choeur par tous les complices de l’apartheid et ” les nostalgiques de l’Algérie française qui aimeraient reconquérir les 600 “territoires perdus de la République” mettre des check-points comme en Israël avec la permission de tirer sans sommation.

L’’idéologie coloniale qui perdure en France et qui se sert du même schéma que la politique israélienne, pour fabriquer un ennemi de l’intérieur en France. Les musulmans et musulmanes pour qui le gouvernement fait une loi d’exception “ la loi sur le séparatisme” qui permet de discriminer toute une partie de la population française. D’interdire à des mamans d’accompagner leurs enfants à des sorties scolaires, interdire aux français issus de l’immigration de s’investir dans des structures non gouvernementales, écoles, associations anti-racistes ou humanitaires … Mais surtout qui nous interdit de lutter pour nos droits et contre l’islamophobie d’État. 

Et c’est en cela que nous nous sentons proches de nos frères et soeurs palestinien.ne.s.

 

José-Luis pour la campagne BDS France Montpellier,

Pour la première fois on assiste à l’émergence massive et combative du peuple palestinien dont l’unité de ses 3 composantes est reconstituée par l’entrée en lutte en même temps et sur des objectifs communs.  C’est l’événement majeur.

Après avoir rappelé que la Nakba n’est pas seulement la “catastrophe” ponctuelle de 1948 mais qu’elle se perpétue dans le système d’apartheid “avec la colonisation de peuplement, c’est à dire le vol des maisons et des terres et le remplacement des Palestiniens par les colons juifs israéliens. C’est le nettoyage ethnique, l’épuration ethnique…

L’intervenant aborde l’événement que constitue l’émergence des Palestiniens de 48 :” Ce n’est pas d’aujourd’hui que les Palestiniens de 48 mènent des luttes. (…) On a longtemps méconnu, ignoré et/ou sous estimé qu’ils étaient aussi victimes des vols de maisons, de terres etc.

Nombreux à venir prier à Al Aqsa à l’occasion du Ramadan, ils ont subi la répression et se sont révoltés au coude à coude avec les Palestiniens de Cisjordanie et Jérusalem. Rentrés en Israël ils ont manifesté dans plusieurs grandes villes leur solidarité avec Sheick jarrah, AL Aqsa et contre les bombardements de Gaza.

La spécificité du système d’apartheid israélien c’est d’avoir fait éclater et compartimenté le peuple palestinien dans des secteurs géographiques différents qui de plus sont régis par les législations différentes.

Ce qui vient de se passer est historique car malgré cet apartheid et par delà ce morcellement, les 3 composantes du peuple palestiniens : les Palestiniens colonisés (Cisjordanie, Gaza et Jérusalem) les Réfugiés (80% des habitants de Gaza) et les Palestiniens de 48 en Israël, se sont mobilisés en même temps et sur des objectifs communs.

Un Israélien de Tel Aviv disait sur France inter son inquiétude face aux événements : « Je n’ai pas peur des roquettes du Hamas mais je m’inquiète des problèmes que soulèvent les réactions des Arabes israéliens ». Il a bien raison car l’unité recomposée et retrouvée du peuple Palestinien est potentiellement la force susceptible de bouleverser la donne et ouvrir de nouveaux horizons pour le peuple palestinien. Au mouvement de solidarité de voir comment il peut accompagner cette nouvelle dynamique et surtout ne pas y faire obstacle par des revendications obsolètes.

Après avoir fustigé la complicité de l’Union Européenne et de la France, le racisme, héritage du système colonial a été pointé comme à l’origine de cette complicité. Les lois “sécurité globale ” et “séparatisme” en particulier attestent de cette volonté de gestion coloniale des quartiers populaires et au delà.

C’est important de comprendre cela, car cela signifie que le combat contre le racisme structurel (qui ne saurait se limiter à l’antiracisme moral)  est désormais une question centrale pour tous les mouvements sociaux.

La conclusion a rappelé brièvement les 3 revendications stratégiques BDS, dont on peut aujourd’hui saisir toute la pertinence dans la reconstruction de l’unité du peuple palestinien. Et appel a été lancé à tous et toutes pour participer dès lundi  24 mai à une réunion BDS ouverte en vue de rejoindre le mouvement et relancer l’activité, autour des campagnes internationales du BDS et de la construction des ZLAI (Zones Libres d’Apartheid israélien) dans les quartiers populaires.

 

DES MANIFESTANT.E.S DÉTERMINÉ.E.S !

 

De nombreuses familles présentes. A un responsable de la police nationale qui venait préciser un détail du parcours à un représentant BDS France Montpellier, ce dernier lui a dit : “vous avez vu ? les séparatistes, les terroristes islamistes ils sont tous là et regardez on n’a même pas besoin de service d’ordre ! alors ? il est où le danger ?” . Le policier a pris le parti d’en rire…

Les jeunes filles et jeunes femmes , très nombreuses et motivées !

Ichem qui ne rate pas une seule manifestation !! est venu avec la délégation de Nîmes et leur drapeau immense…

Les 3 grâces saluent le drapeau palestinien !

COMBATTRE L’APARTHEID QUI EST UN CRIME CONTRE L’HUMANITÉ

Manifestation à l’initiative de : Association des Palestiniens Languedoc-Roussillon (APLR), Campagne BDS France Montpellier, Campagne Civile pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP34), Collectif des Musulmans de Montpellier (CMM), Décolonial News, Front contre l’Islamophobie (FCI 34), Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP34), Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN), Réseau de la Jeunesse Algérienne (RJA), Union Juive Française pour la Paix (UJFP34).

Et le soutien de :
ATTAC Montpellier, Ensemble 34, La CIMADE, Confédération Nationale du Travail (CNT34) ESS, La Libre Pensée34, Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA 34), Parti de gauche (PG34), Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM Languedoc-Roussillon), Union Communiste Libertaire (UCL34)

 

 

Previous post

Apartheid – La riposte des quartiers populaires : 100 commerçants se déclarent solidaires de la Palestine ! 3 ZLAI à Montpellier

Next post

Musiciens pour la Palestine