Home»COMITES LOCAUX»63»Conférence de Julien Salingue à Clermont-Ferrand : «  »État palestinien », boycott d’Israël : quel avenir pour la Palestine ? »

Conférence de Julien Salingue à Clermont-Ferrand : «  »État palestinien », boycott d’Israël : quel avenir pour la Palestine ? »

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Alors qu’il est très difficile de débattre du boycott d’Israël dans les campus universitaires en France (contrairement aux USA, cf. http://www.aurdip.fr/le-boycott-universitaire-succes.html ), l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand fait partie des heureuses exceptions à cette situation trop largement répandue de déni de la liberté d’expression.

Environ deux cent personnes de tous âges ont assisté le 20 janvier à la Faculté des Lettres de Clermont-Ferrand à la Conférence-débat de l’universitaire Julien Salingue, sur le thème « État palestinien », campagne de boycott d’Israël : quel avenir pour la Palestine ? à l’invitation de l’UNEF et de l’AFPS 63, avec le soutien de 18 organisations du collectif Palestine 63 (voir tract sur http://www.france-palestine.org/Conference-debat-Quel-avenir-pour ). Dès 20h15 l’amphi 120 était plein, et en cours de soirée des auditeurs debout ont garni le fond de la salle et les escaliers d’accès.

L’orateur a rappelé durant une heure l’histoire de la Palestine et de l’Etat d’Israël, et comment la colonisation et l’occupation israélienne ont rendu illusoire la création d’un Etat palestinien qui, plus de 20 ans après les accords d’Oslo, n’a qu’un minuscule territoire disponible, une population dispersée et discriminée (Cisjordanie, Gaza, Israël et réfugiés) et aucunes perspectives d’autonomie économique et régalienne. Le mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) d’Israël, à l’appel des Palestiniens depuis 2005, progresse rapidement dans le monde et pourrait se conjuguer avec les actions de l’Autorité Palestinienne auprès de la Cour Pénale Internationale pour faire reculer l’Etat d’Israël.

alt

Un débat très fourni a ensuite eu lieu durant 90 minutes avec la salle, sur la situation au Moyen-Orient, sur l’évolution du rôle des grandes puissances, dont la France, sur le rôle du Hamas et les aspects religieux, sur le droit à l‘autodétermination des Palestiniens et leurs droits civiques, sur le mouvement BDS en France et la circulaire Alliot-Marie, … A la question d’un Etat binational ou deux Etats, Julien a répondu qu’il préférait faire confiance à la nouvelle génération montante et à l’auto-détermination du peuple palestinien. Les 200 auditeurs sont restés très concentrés pendant les 2 heures 30 de la conférence et du débat, conscients de son importance dans le contexte actuel en France et dans le monde.

A l’issue du débat, très applaudi, J Salingue a dédicacé son dernier ouvrage « La Palestine d’Oslo. Anatomie de l’échec du processus de construction étatique palestinien » dont la vente était assurée par un représentant de la Librairie SCOP des Volcans, qui avait auparavant assuré la vente du livre après deux heures de présentation-débat en fin d’après-midi dans le patio de la librairie, devant près de 20 personnes (les 30 exemplaires commandés ont été épuisés).

alt

Une table de presse a permis de diffuser les documents de l’UNEF et de l’AFPS 63-BDS France, de recueillir 43 signatures de pétitions, et de prolonger les discussions. Plusieurs participants ont dit avoir trouvé l’intervention excellente, revigorante et motivante. L’idée du BDS global semble largement partagée, comme celle de la situation d’apartheid en Israël-Palestine.

Previous post

Action BDS contre Mehadrin chez LIDL ce samedi 14 fevrier

Next post

Les étudiants de Stanford votent le désinvestissement