Home»COMITES LOCAUX»13»« Marseille 1 – Imams collabos 0 »

« Marseille 1 – Imams collabos 0 »

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print
Le Conseil Régional PACA n’a pas accueilli Chalgoumi et « les musulmans maghrébins », comme… Pierre Stambul s’en félicitent !!
Publié le 15 avril 2013
par Ahmed Nadjar
alt

Connaissant les acteurs présents devant le Conseil Régional PACA le mardi 9 avril nous pouvons affirmer que ce ne sont certainement pas des radicaux comme le prétend « Le Meilleur de Marseille « . Ayette Boudelaa, Tahar Eddam, Pierre Stambul, Mouloud, patrice etc. sont pour la paix, pas pour la propagande qui consiste à redorer le blason d’israël en fraternisant à Marseille, pour mieux bombarder, massacrer et coloniser dans le même temps en Palestine.

Mais les pratiques embeded de ce journal des (fausses) bonnes nouvelles – aussi crédible dans le monde du journalisme que Chalgoumi ne l’est dans le monde de l’islam de France n’étonneront pas grand monde. Rien que son appellation « Le Meilleur de Marseille » (rien que ça !) démontre tout le sérieux et l’humilité de son proprio.
Ce journal s’illustre pour l’occasion avec un article « bon exemple de fraternisation entre juifs et musulmans » est digne du mythe Marseille Capitale de la Fraternité mais beaucoup moins crédible qu’un épisode de la fiction « Plus Belle la Vie », c’est vous dire ! Mais, bon, quand on est embeded par le consulat d’Israël on ne va pas expliquer à ses lecteurs, que les palestiniens, peuvent avoir différentes religions (musulmans, catholiques, orthodoxes ou athées comme le communiste Georges I.A….), à quoi bon rappeler que la Bonne Mère, symbole de Marseille, vient de Palestine..

Et oui, ça risque de rendre sympathique cette Palestine occupée, donc nuire à l’idéologie coloniale. Pour finir comme « Le Meilleur de Marseille » (M. Pillet) donne des leçons de rigueur journalistique à ses anciens collègues de la Provence, nous voulons juste lui dire, qu’il ferai bien d’appliquer les leçons qu’ils donne. Bref, pour en revenir à notre reportage, donnons tout simplement la parole à ceux qui sont traité par « Le Meilleur de Marseille » de radicaux. Puisque ce grand journaliste n’a pas daigné rencontrer ces fameux « musulmans maghrébins » comme… Pierre Stambul de l’Union Juive pour la Paix. Vidéo sur le site de Med in Marseille

Oui missiou « Le Meilleur de Marseille » nous sommes en mesure aujourd’hui de décoder la pratique de votre journalisme coloniale qui consiste à creuser un fossé entre les bons et mauvais musulmans, désigner les modérés Comoriens pour mieux exclure les radicaux maghrébins sous pretexte qu’ils « boudent » la manipulation du consulat israélien. Non ils ne la boudent pas M. « Le Meilleur de Marseille », il la boycotte ! S’il y a bien une bonne nouvelle, dans votre article, c’est que le temps des arabes de service, commence à prendre fin, les habituels vendus ont dû rebrousser chemin.

La preuve : même l’imam Ghoul et une élue d’origine (dont je ne citerai pas le nom par charité laïque) ont fait marche arrière. Non vous n’arriverez pas à monter les « musulmans maghrébins » contre « Les musulmans Comoriens ». D’ores et déjà des Marseillais d’origines comoriennes dénoncent toujours sur les réseaux sociaux, avec brio cette manipulation :
Je cite l’excellent Solly : « J’en ai marre que des gens qui ne représentent qu’eux mêmes et leurs petits intérêts (ou qui sont inconscients des enjeux dans ce jeu de dupe ), nous associent systématiquement à leurs actions.
Hacène Boukhelifa ne représente pas plus les berbères de Marseille que ces « 200 personnes » représentent la communauté comorienne de Marseille qui compte près de 80 000 âmes. Nous n’avons pas envoyé ces gens nous représenter, personne ne les a élu pour parler en notre nom, pas le mien en tout cas. Bien entendu je suis pour le vivre ensemble et le rapprochement entre toutes les confessions mais dans l’état actuelle des choses au Moyen Orient, je refuse d’être associé à ce genre d’initiative financé par le pouvoir sioniste. Je ne cautionne pas »

Enfin pour finir, je vous rappelle qu’il fut un temps, pendant que certains marseillais dînaient également avec des occupants, des maghrébins « radicaux » libéraient notre bonne ville de Marseille :

PNG - 58.1 ko

Soldats Maghrébins défilant sur le vieux port après avoir libéré Marseille des nazis.

PS : Nous sommes prêt à co-animer, un débat sur la Paix avec le « Meilleur de Marseille ». Pour ce débat, qui pourrait faire un buzz exceptionnel, nous demandons à Didier Pillet d’inviter son champion l’imam Chalgoumi. De notre côté, nous proposons de convier le modeste militant de paix, le laïc Pierre Stambul de l’Union Juive pour la Paix.

PS 2 : Med In Marseille n’est pas un journal qui se prétend « objectif », du reste il n’en a pas les moyens. Pour cela il faut pouvoir consulter différentes sources pouvoir engager de nombreux journalistes etc.. Med’In Marseille se défini donc, en gros, comme un média de rattrapage républicain, privilégiant ceux que l’on ne consulte pas, ces citoyens victimes du « phocée médiatique ». Dans ce cas précis, les différents traitements d’une même information pourraient être étudiés par des écoles de journalisme. Si en assemblant le sujet réalisé par Med In Marseille, et le reportage de France 3

les citoyens auront l’ensemble des parties, les étudiants journalistes pourront analyser les choix de France 3 et ceux de Med’In Marseille. Notons que les propos en arabe du reportage de France 3 ont été traduit … par l’imam chalgoumi. Encore un bel exemple de déontologie journalistique ! Sachant que pour nous, c’est juste par manque de moyens que l’on a pas pu aller partout.

PS 3. L’idée du titre de l’article est la copie d’un commentaire de Samia Touati, une lectrice Marseillaise, vivant maintenant de l’autre côté de la méditerranée.

SOURCE : Med’In Marseille

Previous post

La FEF (Fédération des Etudiants Francophones) appelle au gel des liens universitaires avec Israël

Next post

Victoire ! Les étudiants de l'Université de Californie soutiennent le désinvestissement