Home»GENERAL»Communiqués BDS»Sodastream : Communiqué du BNC

Sodastream : Communiqué du BNC

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

SodaStream a annoncé aujourd’hui son intention de retirer sa principale usine de la colonie israélienne illégale.

Réagissant à l’information, Rafeef Ziadah, porte-parole du Comité national palestinien du Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BNC), large coalition d’organisations de la société civile palestinienne qui s’attache à soutenir le mouvement de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), a déclaré :

« L’annonce de ce jour par SodaStream montre que le mouvement de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) est de plus en plus capable de tenir les criminels entrepreneurs responsables de leur participation à l’apartheid et au colonialisme israéliens. »

La pression de la campagne BDS a contraint la grande distribution à travers l’Europe et l’Amérique du Nord à laisser tomber SodaStream, et la valeur de l’action de la société a chuté au cours des derniers mois, notre mouvement ayant causé des dommages de plus en plus sérieux à la réputation de la marque SodaStream.

Même si cette fermeture annoncée se concrétise, SodaStream restera impliquée dans le déplacement des Palestiniens. Sa nouvelle usine Lehavim est proche de Rahat, un ghetto planifié dans le désert du Naqab (Néguev), où les Bédouins palestiniens vont être transférés contre leur volonté. SodaStream, à qui profite ce projet, se rend complice de cette violation des droits de l’homme.

Toute suggestion prétendant que ce serait par pure gentillesse que SodaStream emploie des Palestiniens dans une colonie israélienne illégale sur la terre palestinienne volée est grotesque.

Les travailleurs palestiniens sont payés en dessous de leurs équivalents israéliens et SodaStream a licencié récemment 60 Palestiniens à la suite d’un différend sur la nourriture à l’occasion de la rupture du jeûne du Ramadan. Les travailleurs avaient auparavant déclaré qu’ils étaient traités « comme des esclaves ».

C’est en raison de la destruction délibérée par Israël de l’économie palestinienne que les Palestiniens sont contraints de travailler à l’intérieur des colonies et dans des conditions inférieures aux normes. Il y a un besoin urgent de créer des emplois décents et dignes au sein de l’économie palestinienne.

Tous les grands syndicats palestiniens ont appelé au boycott et sont membres du Comité national palestinien du BDS, coalition de la société civile qui conduit le mouvement BDS et qui a contribué à lancer la campagne contre SodaStream.

Source:

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=862668540444674&id=115083011869901

Traduction : JPP pour BDS France
Previous post

BDS-SUD : Action de boycott culturel contre le partenariat ISRAËL/CINEMED

Next post

L'action de Montpellier sur Electronic Intifada