Home»COMITES LOCAUX»34»Rassemblement de soutien à Saadia et Husein du comité BDS 34 le 12/11 et déclaration de militants du MRAP

Rassemblement de soutien à Saadia et Husein du comité BDS 34 le 12/11 et déclaration de militants du MRAP

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

La Campagne BDS France relaye l’appel du comité BDS 34 à participer au rassemblement de soutien à Saadia et Husein du comité BDS 34, injustement poursuivis par la LDH. Ce rassemblement aura lieu le 12 novembre prochain.

Plus bas : 252 militants condamnent leur direction dans l’affaire de la plainte de la LDH contre Saadia et Husein

En octobre 2014 la LDH a porté plainte contre deux porte-parole du comité BDS France 34, Saadia et Husein pour « apologie du génocide et négationnisme». La raison : sur leur Facebook personnel, ils avaient reçu et partagé par manque de vigilance un photomontage sans voir qu’il était accompagné d’un texte antisémite et négationniste particulièrement abject. Dès qu’informés, ils l’avaient retiré. Malgré les explications fournies, les démarches de Saadia et Husein et d’une quinzaine d’organisations et personnalités auprès de la LDH, celle-ci rejointe par le MRAP a maintenu sa plainte et a refusé de se retirer des parties civiles.

Profitant de cette situation, les officines sionistes et pro-israéliennes comme la LICRA qui demande l’interdiction de toute expression publique du comité France 34 et le BNVCA, Avocats sans frontières se sont aussi portées parties civiles.

Avoir de tels ennemis n’a rien de honteux. Par contre il est regrettable que les choix de la LDH et du MRAP les amènent à siéger aux côtés d’ennemis déclarés du peuple palestinien et du BDS.

Face au succès rencontré par la campagne internationale BDS sous direction palestinienne pour contraindre l’état d’Israël à respecter le droit international et à se soumettre aux résolutions de l’ONU, le négationniste Netanyahu a déclaré que le Mouvement BDS international était une menace stratégique pour Israël et il a donné ordre d’attaquer et détruire le BDS par tous les moyens. Ce procès s’inscrit dans la suite des attaques contre les militants BDS. La Cour de Cassation statuant sur l’appel de Colmar condamnant 12 militants BDS de Mulhouse vient de confirmer ce jugement et condamner ainsi les actions BDS. Le gouvernement français par sa ministre de la justice, Mme TAUBIRA refuse d’abroger la circulaire Alliot-Marie qui criminalise le BDS !

Ce procès, ne nous y trompons pas, est une attaque dirigée contre le mouvement de solidarité à la Palestine et le BDS.

Parce que Saadia et Husein sont innocents des accusations portées contre eux

Parce que ce procès est une attaque contre le BDS nous demandons :

RELAXE POUR SAADIA ET HUSEIN

STOP A LA CRIMINALISATION DU BDS

Source: https://bdsf34.wordpress.com/2015/10/30/toutes-tous-au-proces-le-12-nov/#more-2884

 


MRAP : 252 militants condamnent leur direction dans l’affaire de la plainte de la LDH contre Saadia et Husein

252 MILITANTS dont 3 FÉDÉRATIONS (Gironde, Vaucluse et Rhône); 9 comités locaux et des membres de 15 autres comités locaux dénoncent l’engagement de la direction du MRAP aux côtés de la plainte de la LDH contre Saadia et Husein !

« PAS EN NOTRE NOM »

La direction du MRAP a décidé de se constituer partie civile dans le procès de deux militants pro-palestiniens du BDS 34. Nous, Fédérations Départementales, Comités Locaux et militants du MRAP, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples, entendons affirmer publiquement notre désaccord avec cette procédure qui n’a rien à voir avec les valeurs que nous défendons.

Le 3 août 2014, en pleine offensive israélienne sur Gaza, alors que les réseaux sociaux sont saturés de messages fustigeant la politique coloniale de l’état d’Israël, deux militants pro- palestiniens du BDS 34 reçoivent sur leur fil d’actualité Facebook un photo-montage avec un début de phrase qui assimile le sionisme et le nazisme. Ils décident de partager cette publication, sans cliquer, selon eux, sur le lien leur permettant de lire la totalité du message.

Le 6 août 2014, la LDH 34 fait constater par un huissier la présence de cette publication sur les murs Facebook des deux militants, mais ne les appelle pas. Dans la journée, un militant de la Cimade, alerté par la présidente de la LDH 34, contacte les deux militants qui SUPPRIMENT IMMEDIATEMENT leur publication. Plus tard, les deux militants écriront : « nous avons évidemment trouvé ce texte complotiste, antisémite, négationniste et totalement ahurissant… Il ne s’est pas passé 15 mn entre le moment où nous avons découvert ce texte et sa destruction ».

Le 3 octobre 2014, la LDH dépose plainte nominativement contre les deux militants de BDS 34 pour « contestation de crimes contre l’humanité, provocation publique à la commission de crimes contre l’humanité, provocation publique à la commission de crimes ou délits, à la discrimination ou à la haine raciale, apologie de crime sur Facebook ».

Le 4 juillet 2015, le Bureau Exécutif du Mrap décide de mandater son propre avocat pour se porter partie civile aux côtés de la LDH, la LICRA, Avocats sans frontières et le BNVCA.

Alors que les deux militants incriminés ont retiré leur publication qui n’est plus visible sur leur mur Facebook, et qu’ils ont publiquement dénoncé ce montage, aucune autre plainte n’a été déposée contre les 57 autres personnes qui ont partagé le montage. Cet « oubli » prouve bien que l’objet de la plainte n’est absolument pas de supprimer un montage qualifié d’antisémite mais uniquement de porter atteinte au mouvement BDS 34.

Cette action précipitée et irréfléchie de notre Direction brouille le message et l’image du MRAP, salit le mouvement ainsi que notre crédibilité aussi bien vis-à-vis de nos partenaires extérieurs que vis-à-vis de nos propres militants.

Nous demandons l’arrêt immédiat des poursuites contre Saadia Ben Fakha et Hussein Abuzaid car nous entendons maintenir l’action antiraciste du MRAP dans le cadre de ses valeurs et non celles des officines sionistes qui servent de relais à la politique de colonisation d’Israël.

SIGNATAIRES :

Fédération de la Gironde, Fédération du Rhône, Fédération du Vaucluse.

Comité Local de Grenoble, Comité Local de Lyon 3-7-8, Comité Local de Nice, Comité Local de Pau, Comité Local de Paris 5-13, Comité Local de Villeurbanne.

Mehdi Amadir (Comité Local de Strasbourg), Brigitte Bamberg (Comité Local de Strasbourg), Nathalie Bruneau (Comité Local de Saint-Nazaire), Louise Crovetti (Comité Local de Carpentras), Bénédicte Duroselle (Comité Local de Saint-Nazaire), Christine Gautier (Comité Local de Saint-Nazaire), Gérard Gueniffey (Comité Local de Saint-Nazaire), Marie- Thérèse Lenoir (Comité Local de Chateaudun), Claudine Luscher (Comité Local de Saint- Nazaire), Dolores Miras (Comité Local de l’Isle-sur-Sorgue), François Munier (Comité Local de Nancy), Zahiac Oumakhlouf (Comité Local de Saint-Denis), Bernard Senet (Comité Local de l’Isle-sur-Sorgue), Véronique Siefer (Comité Local de Strasbourg), Catherine Stern (Comité Local de Chateaudun)

L’ensemble des signataires représente un total de 252 militants du MRAP.

Previous post

Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann doivent être relaxéEs !

Next post

Mobilisations BDS dans plusieurs villes de France le 7 novembre 2015