Home»CRIMINALISATION DE BDS»Au procès de Bobigny du 15 mars : Maha, Mohamed, Olivia et Ulrich doivent être relaxés !

Au procès de Bobigny du 15 mars : Maha, Mohamed, Olivia et Ulrich doivent être relaxés !

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print
AU PROCES DE BOBIGNY DU JEUDI 15 MARS
(Rendez-vous à partir de 10h au Tribunal de Bobigny, M° Pablo Picasso)
MAHA, MOHAMED, OLIVIA ET ULRICH DOIVENT ETRE RELAXES !
Suite à un report de leur procès, Maha, Mohamed, Olivia et Ulrich comparaitront à nouveau au Tribunal de Bobigny, le jeudi 15 Mars 2012.
Ce qui leur est reproché? L’incitation à la haine raciale et à la discrimination envers l’Etat d’Israël.
Pourquoi ? Parce qu’ils ont appelé à boycotter les produits provenant d’Israël.
Leur comportement s’inscrit dans la campagne internationale BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) contre l’Etat d’Israël jusqu’à ce qu’il se conforme au droit international.
Cette campagne BDS vise, à la demande de la société civile palestinienne et à l’image du mouvement qui avait contribué à mettre fin à l’apartheid en Afrique du Sud, un Etat qui poursuit en toute impunité une politique coloniale, d’apartheid et d’épuration ethnique contre le peuple palestinien: occupation et colonisation de la Cisjordanie, blocus de Gaza, refus catégorique du droit au retour des réfugiés, répression accrue contre les Palestiniens d’Israël.
Ce procès fait suite à de nombreux autres pour des motifs similaires (à Mulhouse, Perpignan, Paris, Bordeaux, Pontoise), et précède d’autres qui ont été reportés.
Après une longue audience portant sur les questions de fond, le dernier jugement, celui du tribunal de la 17ème Chambre correctionnelle du Palais de Justice de Paris le 8 juillet, relaxe la militante qui était poursuivie.
Il établit que « Dès lors que l’appel au boycott des produits israéliens est formulé par un citoyen pour des motifs politiques et qu’il s’inscrit dans le cadre d’un débat politique relatif au conflit israélo-palestinien, débat qui porte sur un sujet d’intérêt général de portée internationale, l’infraction de provocation à la discrimination fondée sur l’appartenance à une Nation n’est pas constituée. » Et il rappelle que « certains secteurs de l’opinion israélienne soutiennent BDS »
Puis le 15 décembre 2011 au Tribunal de Mulhouse, douze militants poursuivis pour leur participation active à la Campagne BDS ont été relaxés.
Le mouvement BDS remporte de nombreux succès, qu’il s’agisse des boycotts culturel, universitaire ou sportif, qu’il s’agisse de la contribution à la faillite de la société Agrexco, qui exportait des fruits et légumes, ou de la mise en difficulté de grandes sociétés telles que Véolia.
Toutefois les officines françaises au service de l’Etat d’Israël ne baissent pas les bras, et usent de tous moyens et de toute complicité pour continuer à harceler les défenseurs du droit international : elles ont fait appel des deux verdicts de relaxe, et récemment elles ont fait pression pour que des colloques programmés dans le cadre de la semaine annuelle contre l’apartheid israélien soient interdits dans l’enceinte de certaines universités.
Mais nous sommes confiants dans les droits du peuple palestinien et dans le développement de la Campagne BDS, nous ne nous laisserons pas intimider!
NOUS CONTINUERONS A BOYCOTTER L’ETAT D’ISRAEL
JUSQU’A CE QU’IL SE CONFORME AU DROIT INTERNATIONAL !

Solidarité avec tous les militant-e-s poursuivis de la Campagne BDS!

-Demain 15 Mars devant le tribunal de Bobigny à partir de 10h en soutien à Maha, Mohamed, Olivia et Ulrich

– Le 23 mars prochain devant le tribunal de Pontoise à partir de 12h30 en soutien à 7 militants du Val d’Oise

METTONS ISRAEL SUR LE BANC DES ACCUSES !


Campagne BDS France

Site : www.bdsfrance.org Contact : campagnebdsfrance@yahoo.fr

Previous post

Clôture de la 8ème semaine Internationale contre l'apartheid israélien de BDS France Sud (2-10/03/2012) par une action de boycott contre Mehadrin

Next post

BDS France Lettre ouverte aux réalisateurs d'Intouchables