Posts In Category

Analyses

image_pdfimage_print

12 novembre 2015 | Par Joseph Confavreux | Mediapart.fr La décision européenne d’étiqueter les produits en provenance des colonies israéliennes relance le débat sur le boycott d’Israël. Entretien avec Omar Barghouti, l’un des principaux instigateurs de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), dont l’essor mondial contraste avec la situation française.
bnc_logo

Le 21 octobre 2015 par le Comité National Palestinien de BDS Solidarité avec la résistance populaire palestinienne! Boycottez Israël maintenant ! Vague de solidarité BDS #SolidarityWaveBDS Q1. Comment décririez vous la situation actuelle sur le terrain? R1. Une nouvelle génération de Palestiniens avance sur les pas des générations précédentes, s’élevant

  Inteview parue sur le site Lebilan.fr 18 septembre 2015 Jean-Guy Greilsamer est co-président de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), une association qui combat vigoureusement la politique « raciste, d’apartheid et d’épuration ethnique » de l’Etat d’Israël, tout en proposant des solutions concrètes pour avancer vers la paix au Proche-Orient.

Ali Abunimah – Militantisme et rythme de BDS – 17 septembre 2015   La Ville de Reykjavik a décidé de boycotter les produits israéliens. La municipalité de la capitale islandaise a pris mardi la décision, par 9 voix contre 5, de bannir les produits israéliens de ses achats officiels tant

Shir Hever, conférence à Bonn, Allemagne, le 14 mars 2015 L’année 2014 a été l’année pendant laquelle le mouvement BDS mondial (boycott – désinvestissement – sanctions) a atteint les grands médias en Israël. Un nouveau magazine d’actualités diffusé aux heures de grande écoute a consacré 20 mn au BDS (le

19 août 2015 TRIBUNE Pendant plusieurs années, Israël a vu le mouvement mondial Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) pour les droits des Palestiniens, lancé par la majorité absolue de la société civile palestinienne, comme une simple nuisance. C’est fini.
Omar_Barghouti_AURDIP

11 juillet | Adam Horowitz et Philip Weiss pour Mondoweiss Les codirecteurs de Mondoweiss Adam Horowitz et Philip Weiss parlent avec le militant palestinien des droits de l’Homme et cofondateur du mouvement BDS Omar Barghouti pour le dixième anniversaire de l’appel palestinien aux boycott, désinvestissement et sanctions contre Israël. L’Appel

Une déclaration du Comité national palestinien pour les BDS Il y a un an aujourd’hui, Israël lançait une offensive militaire particulièrement violente contre la population palestinienne de la bande de Gaza occupée et en état de siège. Plus de 2 200 Palestiniens étaient tués, dont 551 enfants, plus de 10
alt

Si vous ne saviez pas que, ce week-end, certaines des personnes les plus riches et les plus puissantes du monde se sont rencontrées dans le désert de Las Vegas pour tramer une campagne massive et bien financée contre le mouvement Boycott-Désinvestissement-Sanctions, ce n’est pas de votre faute. Au moment où
v9f4y6dguoi3ccw81

Omar Barghouti est un militant palestinien, cofondateur du mouvement « Boycott, Désinvestissement, Sanctions ». Il est l’auteur de “Boycott, Désinvestissement, Sanctions: la lutte mondiale pour les droits palestiniens.”

Essayiste, professeur de théologie à l’université de Johannesburg, Farid Esack est le leader sud-africain du mouvement « Boycott, Désinvestissement, Sanctions » contre la colonisation israélienne. Nous l’avons rencontré quelques jours avant que seize pays de l’Union européenne, dont la France, réclament un étiquetage spécial des produits issus des colonies. Une mesure qui renforcerait le mouvement de boycott.

Dix ans après, quel bilan pour BDS France ? Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 2 Mars 2015 La campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) contre Israël souffle sa dixième bougie. Une décennie après l’appel lancé par la société civile palestinienne, quel bilan tirer de ce mouvement en France ? Jean-Guy Greilsamer, un des animateurs de la campagne BDS France et co-président de l’Union juive française pour la paix (UJFP), fait le point avec Saphirnews. La campagne BDS France a organisé le 27 février un débat dans le cadre de la Semaine anticoloniale pour marquer ses 10 ans.

par Ghislain Poissonnier et Jean-Christophe Duhamel RDLF 2015, chron. n°05 La campagne « Boycott Désinvestissement Sanctions » (BDS), initiée en Palestine en 2005 et relayée depuis lors dans de nombreux pays afin de faire pression sur Israël pour qu’il se conforme au droit international, a fait l’objet d’une tentative de
alt

Par le Comité National Palestinien de BDS, 27 décembre 2014   Pour les Palestiniens et les gens de conscience partout où ils se trouvent, 2014 restera dans les mémoire l’année du massacre de Palestiniens le plus sanglant qu’Israël ait jamais perpétré dans la bande de Gaza assiégée. 2014 a aussi été une année de résistance continue et une solidarité internationale sans précédent avec la Palestine et d’immenses pas en avant pour le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions. Voici un tour d’horizon de quelque uns des éléments-clef du BDS en 2014.
alt

Au cours des dernières années, le soutien à l’appel palestinien pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions (BDS) contre Israël s’est considérablement développé dans le monde, en particulier sur les campus nord-américains, en dépit d’intimidations majeures et de menaces de la part d’Israël et de ses groupes de lobby bien rodés.

L’appel aux BDS émanant de la société civile palestinienne en 2005 a constitué en même temps un signal important et un appel à la solidarité
alt

Tour d’horizon : les actions créatives et les campagnes populaires stimulent la dynamique de boycott et de sanctions, et privilégient l’embargo militaire sur Israël Comité national palestinien du BDS – août 2014
alt

Rafeef Ziadah  – 4 août 2014 – Al Jazeera-America – 4 août 2014 Les succès du mouvement BDS jusqu’ici démontrent que la tactique est efficace. Le massacre qui a lieu en ce moment dans Gaza doit être arrêté. Mais quand il aura pris fin, les Palestiniens ne peuvent accepter de

Article de Basta! par Eros Sana 22 juillet 2014 « Comment les médias internationaux peuvent-ils avancer qu’Israël, le quatrième exportateur d’armes au monde, a le droit de se défendre, mais pas les Palestiniens, dont le territoire est occupé depuis des décennies ? », questionne Mustafa Barghouti, médecin, fondateur de la principale ONG médicale palestinienne, the Palestinian Medical Relief. Ce militant non-violent, co-fondateur du mouvement BDS, Boycott-Désinvestissement-Sanctions, qui vise à forcer économiquement le gouvernement israélien à mettre un terme à l’occupation des territoires palestiniens, nous a reçu à Ramallah deux jours avant le début de l’opération terrestre à Gaza. Entretien.
alt

La vive controverse déclenchée par les propos du Secrétaire d’état John F. Kerry, affirmant qu’Israël risquait de devenir un « état d’apartheid », nous rappelle une fois de plus que les faits, les données et l’apparente complexité des règles du droit international semblent souvent avoir un effet sur les discussions tenues en