Des produits illégaux

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Le boycott de produits fabriqués en violation du droit international et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est un moyen légitime de s’opposer à une injustice qui est une menace permanente pour la paix.

Par ailleurs, les produits boycottés dans ce cas sont eux-mêmes marqués d’illégalité à plus d’un titre.

1/ Ils proviennent en effet de la colonisation et de l’exploitation israélienne des territoires palestiniens occupés depuis 1967 illégales devant la loi internationale et la loi française. Toutes les normes du droit international considèrent cette exploitation

économique illégale comme un crime de guerre.


2/ Les accords d’association entre l’Union Européenne et Israël prévoient une clause de suspension dans leur deuxième article en cas de non respect des droits humains. Or les droits de l’Homme sont violés quotidiennement en Palestine. Ces produits

illégalement distribués en Europe le sont donc de plus en violation des termes de cet accord d’association dont nous demandons qu’il soit dénoncé depuis des années maintenant.

3/ Enfin, il faut souligner que le partenaire israélien de cet accord refuse de répondre aux exigences de traçabilité de l’Union Européenne en étiquetant tous ses produits « made in Israël ».

En outre, force est de constater que les distributeurs français pour leur part, et en dépit des chartes de bonne conduite qu’ils se sont donnés, n’ont formulé aucune exigence à l’égard de produits fabriqués et distribués en violation des droits humains et du droit international.

Cette « fraude à l’origine », pratiquée massivement à l’échelle nationale et européenne, doit cesser.

Previous post

Est-ce que le boycott sert à quelque chose?

Next post

Antisionisme vs antisémitisme