Home»A CLASSER»La banque « durable » Triodos exclut Dexia de ses placements

La banque « durable » Triodos exclut Dexia de ses placements

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print


Dexia en Israël

Dexia Israel Bank (DIB), filiale de Dexia, a financé les colonies israéliennes dans le passé. En réponse aux pressions des actionnaires et des acteurs concernés, DIB a cessé d’accorder des prêts aux colonies israéliennes en juin 2008. Selon certaines indications, des prêts en cours auraient été annulés, même si le prêt au plus long terme, dans le portefeuille, ne prend fin qu’en 2017. Les mesures prises par DIB ont déclenché un tumulte de protestations en Israël et un conseil régional important dans le sud d’Israël a appelé au boycott de DIB.

En dépit du gel pour les nouveaux prêts et des annulations par DIB, la banque conserve toujours ses prêts en cours à la municipalité de Jérusalem.

Jérusalem se trouve au cœur des territoires occupés et depuis 1967, Jérusalem-Est est sous la domination du gouvernement israélien. Des colonies y ont été implantées pour les occupants juifs seulement, et les colons y bénéficient d’avantages financiers conséquents, ainsi que de l’accès à la terre et aux ressources naturelles, dans ce territoire contesté. En finançant la municipalité, les prêts de DIB sont potentiellement utilisables pour financer les violations des droits humains qui frappent les Palestiniens à Jérusalem-Est.

Dialogue

Dexia est conscient de son implication potentielle dans les violations des résolutions des Nations-Unies et Triodos a eu des échanges approfondis sur cette question, mais jusqu’à présent, Dexia n’a pas exprimé son intention d’annuler ou de réserver ses activités de financements à la municipalité de Jérusalem. Ni manifesté aucune intention de s’assurer par ailleurs que les financements DIB ne participaient pas aux violations des droits humains dans les territoires contestés.

Pour ces raisons, Dexia a été exclue de l’univers des placements durables Triodos.

- Bruxelles : Palestine occupée- Dexia impliquée » : Jean-Luc D. s’énerve un peu – Luc Delval
- Campagne « Palestine occupée – Dexia impliquée » – Intal
- De Belgique : désinvestissement de Dexia dans les colonies ? – Intal

10 mars 2011 – Alternative Information Center – traduction : JPP Source : http://alternativenews.org/english/index.php/topics/economy-of-the-occupation/3391-dexia-excluded-from-triodos-sustainable-investments-due-to-involvement-in-israeli-settlement

Voir aussi la vidéo très instructive sur la stratégie de colonisation israélienne et le rôle de Dexia.