Home»ACTIONS ET EVENEMENTS»Appels»Le père d’Ahed Tamimi exhorte la chanteuse Natalia Oreiro nominée aux Grammy à respecter l’appel au boycott des Palestiniens

Le père d’Ahed Tamimi exhorte la chanteuse Natalia Oreiro nominée aux Grammy à respecter l’appel au boycott des Palestiniens

19
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

26 février 2018, Argentine, Uruguay

Le père de la jeune Ahed Tamimi de 17 ans injustement emprisonnée a exhorté Natalia Oreiro, la chanteuse uruguayenne nominée aux Grammy, à respecter la directive palestinienne et à annuler son concert du 20 mars 2018 en Israël. Natalia a déjà pris position pour les droits des enfants et il espère qu’elle refusera d’aider Israël à couvrir ses abus contre les droits des enfants palestiniens.

Plus de 25 artistes et personnalités américains connus dans le monde de la culture ont récemment exprimé leur soutien à Ahed et à tous les enfants palestiniens qui sont dans les prisons israéliennes.

Chère Natalia Oreiro,

Je suis le père d’une fille palestinienne courageuse nommée Ahed Tamimi, qui a été arrêtée à l’âge de 16 ans par l’armée israélienne.

Son crime ? Se dresser pour ses rêves de justice, de liberté et d’égalité pour notre peuple.

Je vous écris dans l’espoir que vous annuliez votre concert à Tel Aviv, parce qu’il est clair que le gouvernement d’extrême droite israélien utilise systématiquement des représentations d’artistes pour couvrir son système d’occupation militaire et d’apartheid raciste qui dure depuis des décennies. Votre concert saperait nos efforts pour assurer la liberté de Ahed et de plus de 300 enfants palestiniens incarcérés par Israël.

Inspirés par le boycott international qui a aidé les Sud-Africains à mettre fin à l’apartheid dans les années 1990, les Palestiniens ont lancé un appel au Boycott, au Désinvestissement et aux Sanctions (BDS) pour faire pression sur Israël pour qu’il cesse de violer les droits humains, notamment ceux des enfants palestiniens.

Israël utilise la présence d’artistes internationaux comme vous-même pour blanchir ses violations des droits humains. J’ai entendu dire qu’en Uruguay vous avez soutenu la campagne « Non à la baisse » qui a aidé à arrêter les tentatives pour abaisser l’âge auquel les enfants peuvent être mis en prison. J’espère sincèrement que maintenant vous ne prêterez pas votre voix aux efforts de propagande du régime israélien d’oppression qui incarcère des filles de 16 ans comme ma fille et dont les centres de détention militaire sont connus pour « la maltraitance systématique et la torture d’enfants palestiniens ».

Mme Oreiro, ma fille a été arrachée à notre maison en pleine nuit, après que son cousin adolescent a été touché à la tête par un tir. Elle est confrontée à un procès militaire avec des accusations qui peuvent conduire à une incarcération injuste et inhumaine. Plusieurs membres de notre famille, dont moi-même et sa mère, ont été arrêtés par Israël. Aujourd’hui il y a plus de 6 000 prisonniers politiques palestiniens. Malgré tout cela, c’est plein d’espoir que je vous écris néanmoins.

J’ai de l’espoir parce que près de 2 millions de gens ont déjà signé une pétition pour la libération d’Ahed et de tous les enfants palestiniens prisonniers. J’ai de l’espoir parce que des personnalités du monde culturel comme Lorde, Lauryn Hill, Elvis Costello, Brian Eno, Roger Waters et beaucoup d’autres de par le monde prennent notre appel en compte et refusent de se produire en Israël tan qu’il  viole nos droits humains fondamentaux.

J’espère que vous serez aux côtés d’Ahed et les enfants palestiniens. J’espère qu’à tout le moins vous vous engagerez à ne pas nuire à notre lutte populaire pour la justice et l’égalité.

S’il vous plaît, annulez votre concert à Tel Aviv.

Merci

Bassem Tamimi

Source: BDS Movement

Traduction SF pour BDS France

 

Previous post

SEMAINE CONTRE L'APARTHEID ISRAÉLIEN (IAW) 2018

Next post

Riposte à la venue de l’ambassadrice d’Israël à Lyon le 1er mars 2018