Home»GENERAL»Ils s'engagent dans BDS»Les Turcs ne veulent plus vendre des tapis israéliens

Les Turcs ne veulent plus vendre des tapis israéliens

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print
Une société turque annule une commande d’une valeur de 100 000 NIS (20 000 €) de tapis Carmel en raison de la « situation présente ».

Une société turque a annulé une commande de deux conteneurs de tapis du fabricant israélien Carmel Carpets (*), disant ne pas vouloir vendre des produits israéliens en ce moment.

« Nous pensons, dans la situation actuelle, ne pas être en mesure de vendre des tapis confectionnés en Israël », explique Bytex CEO.
Chaque conteneur est évalué à quelque 100 000 shekels. Bytex CEO a demandé d’annuler la commande de crainte qu’elle ne lui cause un préjudice financier et ne ternisse son image.
Carmel Carpets est en contact avec ce client depuis dix ans. « Nous avons créé des relations amicales, presque familiales, » dit un membre de la direction de Carmel. « Nous avons accepté sa demande au vu des circonstances et sans la pénaliser. Nous espérons que les relations reprendront dans un proche avenir ».
(Le préjudice pour Carmel Carpets représenterait 45 000 € – http://www.israel-infos.net/TURQUIE—Pas-de-marchands-de-tapis-israeliens-7018.html)
Les tapis avaient été confectionnés spécialement pour la société turque, et Carmel a décidé de les mettre en vente pour moitié prix dans sa chaîne de magasins.

Les mêmes vents soufflent depuis l’Égypte : des sociétés qui lui fournissaient le marbre et la pierre ont informé la société israélienne Siv Stone qu’à la lumière de la situation, elles projetaient de stopper les livraisons à Israël par voie terrestre.

La société Eran Siv explique : « Nous avons proposé d’importer les matériaux par le port d’Alexandrie, mais ce ne serait pas rentable ».

(*) Carmel Carpets
Pour info : société de confection et distribution de tapis. L’usine de la société se trouve dans les zones industrielles de la colonie (illégale) de Barkan (près de Salfit, Cisjordanie occupée). De même que l’une de ses filiales, Caesarea Carpets, qui a en plus des usines dans les zones industrielles de la colonie Shahak, en Cisjordanie.

16 octobre 2011 – YnetNews – traduction : Info-Palestine.net
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11326

Ofer Peterburg – YnetNews

Previous post

BDS culturel : deux articles sur les artistes israéliens

Next post

Pourquoi boycotter Israël ?