Moyens technologiques de contrôle : le cas Hewlett-Packard (HP)

Un rapport (posté sur le site) établit l’implication directe de Hewlett-Packard (HP) dans l’occupation. HP y est utilisé comme cas d’étude afin d’analyser le rôle d’entreprises locales ou internationales au niveau des mécanismes utilisés par Israël pour assurer la surveillance et le contrôle des Territoires palestiniens occupés.
L’occupation par Israël des Territoires palestiniens est assurée et garantie grâce à des processus quotidiens de surveillance et de contrôle. Ces dernières années, ces processus reposent de plus en plus sur des moyens relevant de la technologie qui sont fournis par des entreprises locales ou internationales. Parmi elles, on trouve Hewlett-Packard (HP).
Via sa filiale locale EDS Israël, HP est le premier fournisseur du système Basel, système automatisé de contrôle biométrique qui est livré et exploité par HP sur les check-points dans les Territoires palestiniens occupés.
HP est également impliqué dans un autre moyen de contrôle, celui des cartes d’identité israéliennes, qui reflète et renforce l’asymétrie en vigueur tant sur le plan politique qu’économique ainsi que le système à deux vitesses en matière de citoyenneté. HP fabriquera les cartes d’identité biométriques pour les nationaux et les résidents d’Israël (Juifs et Palestiniens) pour le compte du Ministère de l’intérieur. En sus, HP fournit d’autres services et technologies à l’armée israélienne.
En plus de tout ceci, deux des fournisseurs de services de HP en Israël sont Matrix et sa filiale Tact Testware, qui sont toutes deux localisées dans la colonie illégale de Modi’in Illit en Cisjordanie. HP est également partie prenante dans le projet « Smart City » (« Ville Intelligente ») relatif à la fourniture d’un système de stockage à la municipalité de la colonie illégale d’Ariel en Cisjordanie.


Site internet de WhoProfits / L’industrie israélienne d’occupation
Rapports
http://whoprofits.org/content/technologies-control-case-hewlett-packard-hp