NON à la vente de produits volés ! Action BDS au Lidl Lyon rue de Marseille

Par Le Collectif 69

Une douzaine de militants sont allés ce samedi matin pour dénoncer la vente de produits de la marque « Israël ». Ils étaient particulièrement contents du bon accueil des clients qui comprenaient leur démarche et les encourageaient (400 tracts ont été distribués)..

Ils ont rencontré la Directrice et lui ont remis un courrier. Celle-ci a promis d’informer la direction générale de leur action.

Ce magasin Lidl vendait grenades, pamplemousses, avocats étiquetés « Israël ».

Voir  l’album photo


Tract Diffusé :

Les produits vendus sous la marque « Israël » sont des produits volés, les acheter constitue un recel ! Ces produits proviennent pour la plupart, d’entreprises implantées dans les colonies israéliennes qui sont illégales au niveau du droit international. (Mehadrin, Carmel, Jaffa etc.)

LA TERRE : L’agriculture est une part vitale de l’économie palestinienne, mais les agriculteurs palestiniens sont chassés de leurs terres et empêchés d’y accéder.

LE MUR : Le mur « de l’apartheid » sépare les villages des terres agricoles palestiniennes. La circulation est entravée.

L’EAU : Les colonies exploitent systématiquement les ressources en eau au détriment de l’agriculture palestinienne dans les territoires occupés de Cisjordanie et de la bande de Gaza (80 % de l’eau de Cisjordanie est réservée aux colons !). En conséquence, et pour la première fois depuis 2006, l’économie palestinienne est entrée en récession, a indiqué le FMI récemment .

Des milliers d’oliviers centenaires sont arrachés par l’État israélien chaque année…

QUE DIT LE DROIT ?

  •  Exploiter les colonies est contraire aux conventions de Genève.
  •  La Cour internationale de justice a condamné le mur construit par Israël.
  •  La France déconseille en juin 2014 aux entreprises de se livrer à des échanges commerciaux avec les entreprises israéliennes installées dans les territoires occupés. (Conformément aux lignes directrices UE-Israel adoptées en 2013).
  •  L’Union européenne a demandé le 11 novembre dernier l’étiquetage des produits des colonies israéliennes dans les territoires occupés. Israël ne l’applique pas !

Nous trouvons dans ce magasin des produits étiquetés Israël. Comment savoir si ces produits sont licites ? Si les autorités françaises le tolèrent actuellement, nous, société civile et consommateurs, sommes déterminés à appliquer le droit.

Nous demandons aux magasins de cesser la vente de produits israéliens et de se conformer au droit international.

Nous ne mettrons pas de produits volés dans notre caddy !

Nous répondons « présents » à l’appel de la société civile palestinienne qui a initié la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions).

BDS69 courriel c/o :