La FIFA persiste à ignorer la violence très réelle d’Israël

24 août 2018 / Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI)
L’organisme qui dirige le football à l’échelle mondiale ignore les attaques israéliennes sur les athlètes palestiniens, tandis qu’il sanctionne le Président de l’Association Palestinienne de Football.
La FIFA ignore les attaques israéliennes sur les athlètes palestiniens, tandis qu’elle sanctionne le Président de l’Association Palestinienne de Football.
Stéphanie Adam de la Campagne Palestinienne pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël a fait le commentaire suivant :
La FIFA montre une fois de plus  son vrai visage d’organisation corrompue et complice, qui trahit son soi-disant engagement envers les droits humains.
Après avoir fait changer les règles du jeu pendant des années, en octobre 2017 le Conseil de la FIFA a adopté, à sa réunion de Kolkata en Inde, une position permettant à des clubs de football de colonies israéliennes illégales d’être toujours les bienvenus  dans l’organisation mondiale de football, en déclarant qu’elle « s’abstiendrait de toute sanction ou d’autres mesures ».
Depuis des décennies, la FIFA ignore les attaques israéliennes violentes contre des athlètes et des installations sportives palestiniens ainsi que son racisme anti arabe et son islamophobie dominants. La FIFA est donc complice du blanchiment des graves violations par Israël des droits humains des Palestiniens.
L’équipe nationale d’Argentine a mis fin à son partenariat amical avec Israël plus tôt dans l’année, en réalisant à quel point un tel match laverait par le sport l’apartheid et l’occupation militaire d’Israël et nuirait à la lutte palestinienne non-violente  pour la liberté, la justice et l’égalité. De même, de nombreux artistes, dont Lorde et Shakira ont annulé des concerts à Tel Aviv.
Tout comme dans la lutte contre l’apartheid d’Afrique du Sud, le mouvement mondial BDS pour les droits des Palestiniens continuera à isoler le régime israélien d’oppression jusqu’à ce que les droits des Palestiniens soient respectés. Et tout comme en Afrique du Sud, l’apartheid israélien sera vaincu.
Le contexte :
·      Le professeur Adreas Zimmermann, juriste et expert de l’ONU, de l’Université  de Postdam a fait une déclaration intitulée : « Le statut juridique des clubs de football israélien situés dans le territoire palestinien occupé et les conséquences qui en découlent pour la FIFA », où il conclut  que « les clubs des colonies qui jouent dans le territoire palestinien occupé sans l’autorisation de l’APF violent l’article 72, §2 des statuts de la FIFA » et que « la tolérance de la FIFA vis-à-vis des clubs des colonies est une reconnaissance implicite et de ce fait viole l’obligation de la FIFA au respect du droit des Palestiniens à l’autodétermination selon l’article 3 des statuts de la FIFA ».
·      Le 4 mai 2017, une lettre de 174 clubs de football et d’associations sportives palestiniens a exhorté la FIFA à suspendre immédiatement l’appartenance à la fédération de l’association israélienne de football pour avoir intégré sept équipes de football basées dans des colonies israéliennes illégales.
·      Le 19 avril 2017, plus de cent associations sportives, de syndicats, d’organisations de défense des droits humains et de groupes religieux  représentant des millions de gens de 28 pays du monde entier, se sont joints à des champions de football, des chercheurs, des réalisateurs de cinéma, du personnel politique et des représentants de gouvernements pour en appeler aux membres du Conseil de la FIFA afin qu’ils insistent pour que la ligue nationale de football d’Israël révoque sept clubs basés dans des colonies israéliennes illégales dans les territoires palestiniens occupés ou qu’elle soit confrontée à une suspension de la FIFA.
·      Au cours des quelques derniers mois, le conseiller spécial de l’ONU sur le sport pour le développement et pour la paix, à côté de 66 membres du Parlement Européen, 30 membres du Parlement Suisse, plus de 40 membres du Parlement Danois, 38 membres de la Chambre Britannique des Communes, ainsi que Human Rights Watch ont tous exhorté la FIFA à résoudre le problème des clubs des colonies.
·      En octobre 2016, le conseiller spécial de l’ONU sur le sport pour le développement et pour la paix, Wilfried Lemke a écrit à la FIFA, faisant pression pour une résolution sur la question des clubs des colonies, « conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et aux statuts de la FIFA, dans un délai raisonnable ».
La Campagne Palestinienne pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël (PACBI) a été lancée en 2004 pour contribuer à la lutte pour la liberté, la justice et l’égalité pour les Palestiniens. PACBI défend le boycott des institutions académiques et culturelles d’Israël, étant donné leur complicité profonde et persistante avec le déni par Israël des droits des Palestiniens tel que prévu dans la loi.
Traduction SF pour BDS France



Plus de 170 clubs sportifs de la Cisjordanie occupée demandent à la FIFA de suspendre l’adhésion d’Israël

Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI)
4 mai 2017, Ramallah, Cisjordanie occupée
Dans une lettre publiée aujourd’hui, plus de 170 clubs de football et associations sportives palestiniens demandent instamment à la FIFA de suspendre immédiatement l’adhésion de l’Association israélienne de Football (IFA) en raison de son inclusion de sept clubs de football basés dans les colonies illégales.
La lettre intervient quelques jours avant le Congrès annuel de la FIFA où celle-ci prévoit de prendre une décision concernant les clubs d’Israël basés dans les colonies, qui contreviennent au droit international et aux propres statuts de la FIFA.
Les clubs sportifs demandent à la FIFA de « respecter les droits de l’homme et de se conformer aux statuts de la FIFA sans aucune discrimination lors de son prochain Congrès, le 11 mai » en suspendant immédiatement l’adhésion de l’IFA pour son inclusion de clubs sportifs basés dans les colonies illégales du Territoire palestinien occupé. La lettre avertit que « les droits du football palestinien, la réputation de la FIFA en tant que champion des droits de l’homme » dépendent de la décision de la FIFA à cet égard.
Des clubs sportifs de l’ensemble de la Cisjordanie occupée ont ajouté leur nom à la lettre, notamment le Hilal Al Quds Club, le Beit Sahour Women’s Club, l’Hebron Youth Club, l’Orthodox Club à Bethléhem, le Bi’lin Club et le Dheishéh Youth Athletic Club.
Les clubs palestiniens rappellent le « rôle historique qui fut celui de la FIFA dans la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud quand elle a expulsé l’Association sud-africaine de football lors de son Congrès de 1976 ». Ils demandent instamment à la FIFA de se saisir à nouveau de cette « occasion historique » pour montrer un engagement sérieux en faveur des droits des êtres humains.
La lettre exprime des inquiétudes après des articles selon lesquels la FIFA donnerait six mois à l’IFA pour exclure ses équipes basées dans les colonies, voyant en cela une poursuite de l’atermoiement de la FIFA. « Deux années de tentatives par le Comité de suivi Israël-Palestine de la FIFA pour remédier à ce problème devraient suffire pour prouver que le statu quo ne peut se prolonger » affirme la lettre.
 La lettre fait suite à un appel international de plus de 120 organisations de la société civile représentant des millions de personnes de partout dans le monde, demandant à la FIFA de prendre la décision d’exclure les équipes d’Israël basées dans les colonies illégales à son Congrès.
La Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI) a été créée en 2004 pour contribuer au combat pour la liberté, la justice et l’égalité pour les Palestiniens. PACBI plaide pour le boycott des institutions académiques et culturelles israéliennes en raison de leur engagement et de leur complicité persistante dans le déni par Israël des droits des Palestiniens tels que définis par la législation internationale. Venez sur notre site : https://bdsmovement.net/pacbi et suivez-nous sur Twitter @PACBI
Traduction : JPP pour BDS France



De la part de citoyens israéliens à la FIFA : Sortez le carton rouge contre Israël maintenant !

Mai 2015

A ceux que cela peut concerner,

Nous sommes des citoyens israéliens qui militent contre la politique raciste, d’occupation et d’apartheid de notre gouvernement. Alors que s’ouvre le Congrès de la FIFA, nous aimerions déclarer clairement : l’apartheid israélien, tout comme l’apartheid sud-africain à l’époque, n’a pas sa place dans le football international !

Les crimes de notre gouvernement contre le peuple palestinien sont constants. L’Association du Football Israélien (IFA) est une institution sponsorisée par l’État, et qui plus est, elle est directement complice de ces crimes.

De nombreux rapports ont illustré la façon dont Israël détruit les vies d’athlètes palestiniens et leurs infrastructures sportives. Nous savons aussi qu’Israël autorise les équipes des colonies israéliennes illégales de Cisjordanie occupée à faire partie de ses ligues.

Des analystes israéliens admettent qu’il faut exercer des pressions pour changer l’horrible réalité dont nous sommes témoins ici.

Par exemple, le journaliste israélien Gideon Levy fait observer : « Un interdit sur le football ne tue personne. Un boycott ne répand pas de sang. C’est une arme légitime pour asseoir la justice et faire appliquer le droit international. »

(http://www.haaretz.com/opinion/.premium-1.656746)

Uzi Dann, rédacteur spécialisé en sport international au journal israélien Haaretz, a dit le 18 avril 2014 : « D’après mon expérience, seules des menaces et des pressions obligeront le gouvernement israélien à prendre des mesures. »

(http://www.aljazeera.com/football/2014/04/should-israel-be-kicked-out-fifa-20144188948651966.html)

Le temps est venu pour notre gouvernement de cesser de bombarder des stades, d’emprisonner des footballeurs, de tirer sur des joueurs, et d’annexer les colonies israéliennes dans ses ligues sportives.

En tant que citoyens israéliens, nous en appelons à vous : Sortez le carton rouge contre Israël maintenant !

Sincèrement, de la part de Boycott ! Soutien à l’Appel BDS palestinien de l’Intérieur ( http://boycottisrael.info/))

 

Noa Abend
Ronnie Barkan
Ofra Ben-Artzi
Dr. Uri Davis
Eran Efrati
Rami Elhanan
Shir Hever
Dr. Anat Matar
Ofer Neiman
Herzl Schubert
Yonathan Shapira
Prof. Eyal Sivan – cinéaste
Amir Terkel
Roni Terkel
Sahar Vardi
Maya Wind

Traduction : J. Ch. pour l’Agence Média Palestine




La FIFA s’exprime sur les bombardements et l’Euro en Israël

Vendredi, lors de l’émission World football de la BBC, Sepp Blatter, le président de la FIFA, s’est exprimé sur les récents bombardements et sur l’Euro des moins de 21 ans devant avoir lieu en Israël.

L’interview de Blatter: http://cartonrougeapartheidisrael.weebly.com/1/post/2012/12/la-fifa-sexprime-sur-les-bombardements-gaza-et-leuro-en-isral.html

L’article: http://electronicintifada.net/blogs/ali-abunimah/fifa-boss-sepp-blatter-feeling-heat-over-uefa-u21-israel-promises-rebuild-bombe


Le patron de la FIFA, Sepp Blatter, échauffé à propos de l’UEFA -21 en Israël, promet de reconstruire le stade bombardé de Gaza

par Ali Abunimah

 alt

Des Palestiniens inspectent les décombres du Palais des Sports de Palestine à Gaza le 22 novembre, après sa destruction par les bombardements israéliens.(Ashraf Amra / APA images)

Le patron du monde du football, le président de la FIFA Sepp Blatter, se sent sous pression à propos du tournoi de l’UEFA 2013 des moins de 21 ans devant être accueilli par Israël, bien qu’il pense que le tournoi aura bien lieu.

L’opposition grandit contre la permission pour Israël d’accueillir le tournoi, y compris de la part des meilleurs joueurs mondiaux, à la suite de l’attaque de Gaza par Israël en novembre, qui a tué plus de 170 personnes et blessé plus de 1 200.

Blatter a également promis que la FIFA aiderait à reconstruire le Stade de la Palestine à Gaza, qui a été gravement endommagé par les attaques israéliennes.

Le patron de la FIFA a fait ces commentaires lors d’une interview à l’émission World Football du 21 décembre sur la BBC World Service.

« Ce n’est pas une question d’argent, c’est vraiment une question de cœur et de l’âme du football », a déclaré Blatter à propos du stade de Gaza, soulignant que la récente attaque, bien que plus dévastatrice, est la deuxième depuis 2008.

« Je suis très touché parce que je pense que les gens jouent au football parce que le football relie les gens et le football donne de l’espoir. C’est pourquoi détruire quelque chose qui a été fait pour le football me blesse personnellement », a ajouté M. Blatter.

« Ma réaction immédiate a été de leur envoyer [aux Palestiniens] une lettre disant ‘nous allons le reconstruire' », a révélé Blatter, et « avec l’aide des autres entités, nous pouvons reconstruire le terrain. »

La pression se fait sentir sur l’UEFA -21 en Israël

Signifiant que ses attaques contre le sport palestinien deviennent un problème mondial pour Israël, James Montague de World Football a demandé au président de la FIFA:

 » Il y a par exemple la grande question d’Israël accueillant le Championnat d’Europe [UEFA] des moins de 21 ans l’année prochaine et je pense que beaucoup de gens vont faire le lien entre les deux – bombarder des stades de football à Gaza et ensuite accueillir… être autorisé à accueillir un tournoi, cela ne va pas très bien ensemble. »

Bien que World Football l’a décrit comme « confiant », la réponse de Blatter semble en fait assez vague :

« Écoutez, le football est aussi l’espoir, et je suis sûr que l’élément de base, l’essence fondamentale de notre jeu est de rassembler les gens. Je suis sûr que d’ici l’année prochaine, la situation sera clarifiée, j’en suis sûr, et le football est plus fort, plus fort que tous les autres mouvements dans le monde. Nous ne pouvons pas être une garantie pour la paix, mais ce que nous pouvons faire est de préparer un avenir meilleur et nous allons essayer de le faire, et je suis sûr que l’UEFA va essayer de le faire aussi en jouant les moins de 21 ans en Israël, alors je suis sûr… A mon avis, une très bonne solution serait d’y jouer et de faire en sorte d’aider toute circulation ou quoi que ce soit en direction de la population de la Palestine. »

Le dernier commentaire de Blatter faire peut-être référence aux graves restrictions à la circulation des Palestiniens imposées par Israël, ce qui rendrait pratiquement impossible pour les Palestiniens d’assister aux matchs.

Les responsables du football palestinien ont déjà rejeté une proposition similaire de Michel Platini , le président de la fédération européenne de football UEFA, qu’un tournoi en Israël « rassemblerait les gens », étant données les restrictions de type apartheid par Israël, et ont insisté pour que le tournoi change de lieu.

Plus tôt ce mois-ci, des dizaines de footballeurs de haut niveau, beaucoup de l’English Premier League et des équipes de première division en Europe, ont condamné les récentes attaques israéliennes sur Gaza, y compris les meurtres d’adolescents palestiniens qui jouaient au football, et la décision de l’UEFA d’organiser le tournoi des moins de 21 en Israël.

Ceci a suivi des appels de clubs et athlètes palestiniens, dont le footballeur star et ex-prisonnier Mahmoud Sarsak pour que l’UEFA exclue Israël de la compétition.

Blatter de la FIFA a été lui-même parmi les personnalités du monde du football ayant critiqué le traitement par Israël de Mahmoud Sarsak, lequel a été relâché plus tôt cette année après une épuisante grève de la faim de trois mois contre ses trois ans de détention par Israël sans inculpation ni jugement.

+ d’info sur le site  » Carton Rouge pour l’Apartheid israélien « 
____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

{youtube}j6oyzG96GIs{/youtube}                                                                                                          {youtube}r4LOv1M4KhU{/youtube}