BDS FRANCE- MONTPELLIER avec le « Front Social » contre Trump, Netanyahu et Macron le 14 juillet 2017

A l’initiative du Front Social et la participation de la Campagne BDS FRANCE MONTPELLIER s’est tenu, malgré la canicule et la concurrence des plages (!) le rassemblement annoncé.

groupBDS

IMG_5052

Plusieurs prises de parole ont condamné les invitations « des racistes et fascistes Trump et Netanyahu », dénoncé les attaques contre le code du travail et les droits sociaux, dénoncé les guerres  impérialistes à l’origine du développement de DAESH et des crimes terroristes de part le monde.

Les porte- parole de la Campagne BDS France Montpellier ont tout particulièrement dénoncé la venue du criminel de guerre Netanyahu, premier ministre de l’apartheid israélien. Inviter ce criminel, activement impliqué dans le génocide progressif de la population de la Bande de Gaza pour commémorer un événement (la rafle du Vel d’Hiv) partie prenante du génocide juif  est une décision révoltante qui atteste du niveau de complicité entre le nouveau président de la république et la politique de l’Etat sioniste.

IMG_5041

IMG_5019IMG_5049IMG_5054IMG_5047

 




BDS France – Paris dans la manifestation « Contre Trump, Macron et sa guerre sociale » le 14 juillet 2017

L’annonce de la participation de BDS France à cette manifestation, qui a été un grand succès, a été médiatisée par Politis.fr.
https://www.politis.fr/articles/2017/07/contre-netanyahou-et-trump-a-paris-un-14-juillet-de-mobilisation-propalestinienne-37343/
et relayée sur Twitter.

Nous avons été très présents et très remarqués dans notre cortège conjoint BDS et anticolonial organisé avec le réseau « Sortir du colonialisme ».

Voici les photos :
Le cortège BDS
La manifestation
Nous avons scandé des mots d’ordre contre la venue de Netanyahou après Trump, en solidarité avec le peuple palestinien et pour BDS.

Nous avons diffusé le tract en pièce jointe, qui a été très bien accueilli, et avons participé aux prises de parole en fin de manifestation.



A Strasbourg: « Embargo militaire contre Israël! » – « Boycott HP! »

Nous étions plus d’une quinzaine à circuler  à travers Strasbourg  samedi 1er juillet pour appeler à l’embargo du commerce des armes avec Israël et  expliquer aux passants le but et le contenu de la campagne BDS.   Nous avons distribué un tract:

« Pour un embargo militaire contre Israël »

« Non au commerce des armes avec Israël: embargo »

Nous avons fini notre action devant la FNAC pour appeler au boycott d’HP:

« HP complice de l’apartheid israélien! »

Nous sommes ravis d’avoir pu réaliser cette action  alors que  le criminel de guerre israélien Netanyahou était reçu ce même jour au Parlement européen à Strasbourg, en  compagnie de dirigeants de différents pays (à l’occasion d’un hommage rendu à Helmut Kohl).

La ville était en partie entravée par  des barrages, mais notre action, bien visible, a pu se dérouler pleinement durant deux heures.

Un vrai pied-de-nez à l’apartheid israélien  représenté en personne par Netanyahou!




Montpellier : Non à la soirée commémorative de l’annexion de Jérusalem par Israël

Manifestation Co-organisée par la Campagne BDS France Montpellier et le FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires) avec le soutien de : APLR (Association des Palestiniens L.R), ATTAC Montpellier, BDS France 30, CIPPP34 (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien),CIMADE L-R, CMF (Collectif des Musulmans de France), ENSEMBLE !34, MAN (Mouvement pour une Alternative Non Violente), NPA (Nouveau Parti Anti Capitaliste), SOLIDAIRES34, UJFP (Union Juive Française pour la paix ).

Malgré la canicule et une place de la Comédie écrasée par le soleil les militants ont diffusé le tract informant de la nature de la fête organisée par le CCCJM de Montpellier avec la participation du CRIF et du courant local pro-israélien.

L’annonce du Gala sur le site du CCCJM inscrit explicitement l’évènement dans le soutien politique à l’annexion de Jérusalem. Pour autant, nous sommes loin des déclarations arrogantes de 2010  : » «  A travers le symbole de cette journée, nous crions, avec tous nos amis, haut et fort, notre sionisme et notre soutien à l’Etat d’Israël !… Jérusalem est et doit rester la capitale de l’Etat d’Israël ».

cccjmsite

Affiche-V5-600x849

Faut dire que depuis 2010 la Campagne BDS France Montpellier a organisé 3 conférences avec des spécialistes du droit international, des historiens et des Palestiniens de Jérusalem, initié chaque année une manifestation jusque devant l’entrée du parc municipal de Grammont où se tenait la journée dite de Jérusalem et lancé avec une quinzaine d’organisations montpelliéraines une pétition qui a rassemblé plus de 2500 signatures… C’est donc un recul significatif pour les partisans du colonialisme israélien.

IMG_4883

Les élus complices !

Peu  importe que les deux millions d’habitant de la Bande de Gaza soient confrontés à de nouvelles persécutions israéliennes. En effet Israël a décidé de réduire sa livraison d’électricité à la Bande de Gaza limitant ainsi à 2h par jour l’électricité pour les ménages. Le Comité international de la Croix rouge, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et des représentants de l’ONU  ont dénoncé l’illégalité de cette mesure. L’occupant est tenu, selon les conventions de Genève, de garantir la vie et les soins à la population dont il occupe le territoire… 16 ONG israéliennes dont Médecins pour les droits de l’Homme et Bet’selem ont élevé une protestation auprès du gouvernement israélien…

Le maire de Montpellier (divers droite-En Marche) et son aéropage  seront sans doute présents ce dimanche à « Jérusalem danse » et ils se lèveront, aux côtés du consul d’Israël,  pour honorer l’hymne national de l’état d’apartheid israélien. On notera que les 3 demandes de rendez-vous avec le maire de Montpellier sont restées sans aucune réponse de sa part, alors qu’elles étaient signées par la quinzaine d’organisations…

Le Maire a même envoyé sa  police municipale  samedi 24 juin, dresser un nouveau PV pour dit-elle, « occupation illégale du domaine public » alors que le rassemblement et la manifestation ont été dûment déclarés en préfecture et autorisés.

On trinque avec le consul d’un état d’apartheid et on dresse des PV et on interdit l’expression de ceux qui dénoncent le caractère illégal de cette « fête coloniale » et le blocus illégal et criminel de la Bande de Gaza.

IMG_4890

Le soutien à Gaza et la dénonciation du blocus et du génocide progressif étaient au coeur de la manifestation…

UNE MANIFESTATION CO-ORGANISÉE AVEC LE FUIQP

Soutenue par les partenaires habituels de la Campagne BDS France Montpellier, la co-organisation avec le FUIQP marque une nouvelle étape de l’activité de la Campagne localement. Le développement récent du FUIQP à Montpellier et Nîmes ainsi que la volonté, conforme aux appels du BNC Palestinien de travailler avec les populations les plus opprimées et discriminées ont conduit à ce résultat qui nous l’espérons connaitra  un grand  développement. Des représentants-tes FUIQP de Marseille, Grenoble, St Etienne et Nîmes étaient présents pour manifester contre la soirée coloniale.

https://youtu.be/TcaWFR0tp9c

 

FUIQP_BDS

Avec les camarades, amis-es, frères et soeurs du FUIQP

IMAGES DE LA MANIFESTATION :

https://youtu.be/ASk2RdAPifQ

 

 

ÉLARGIR NOS ALLIANCES ET DÉCLOISONNER LES  SOLIDARITÉS

Compte tenu de l’évolution de la situation politique et de la gravité du problème des Réfugiés la CAMPAGNE BDS FRANCE Montpellier est inscrite et signataire localement dans le mouvement de soutien aux réfugiés-ées.

Le 24 juin à 14h30 se déroulait une manifestation régionale « Accueil de tous les réfugiés-ées.

à l’appel de :

Cimade, Collectif Migrants Bienvenue 34, Campagne BDS France Montpellier, CGA, CNT ESS34, Ensemble ! 34, La Collective 34, L’AMI des Hauts-Cantons, LDH34, NPA34, MRAP, RESF34, Sud-Education34.

IMG_4821

IMG_4841IMG_4834

IMG_4850

 

 




Action BDS au salon de l’aéronautique et de l’espace le Samedi 24 juin 2017

Une vingtaine de militant-e-s de la campagne BDS France (Boycott/Désinvestissement/Sanctions contre Israël jusqu’à ce que cet Etat se conforme au droit international), accompagnés de militant-e-s du collectif « Les Désobeissants » ont lors d’une action non-violente perturbé le stand de l’entreprise israélienne Elbit Systems, principal fournisseur de drones tueurs à l’armée israélienne (notamment lors du dernier massacre dans la bande de Gaza en 2014) au 52e salon de l’aéronautique et de l’espace ce samedi 24 juin 2017.

https://youtu.be/MSrb-bBgcTA

PHOTOS : https://goo.gl/photos/Pj8JXp94h1CCbdkk7

VIDEO: https://www.youtube.com/watch?v=MSrb-bBgcTA

Cette action de solidarité avec le peuple palestinien a été encouragée et suivie avec sympathie par les nombreuses personnes présentes sur les lieux.

 

La campagne BDS appelle à un embargo militaire immédiat et des sanctions contre l’Etat d’Israël jusqu’à ce qu’il applique le droit international.

Pour la campagne BDS France, les sociétés d’armements israéliennes présentes à ce salon (Elbit Systems, Raphaël…) sont coupables de crimes de guerre, et doivent être jugées et condamnées par la Cour pénale internationale.

Annick Coupé d’ATTAC a déclaré lors de l’action:

En France, la société civile se mobilise en réponse à l’appel de la société civile palestinienne. L’association ATTAC est un mouvement attaché à la solidarité, à la justice et au droit international : à ce titre l’association a pris position en faveur de la Campagne BDS en soutien aux droits fondamentaux du peuple palestinien. C’est le sens de notre présence dans cette action.

Verveine Angeli, du syndicat Solidaires a ajouté :

« Nous sommes là en tant que syndicalistes solidaires des travailleurs et travailleuses et de la population en Palestine qui ne peuvent pas vivre et travailler sous la contrainte de l’occupation israélienne. »

Jean Guy Greilsamer, de l’Union Juive Française pour la Paix :

« Le peuple palestinien a lancé le mouvement BDS pour mettre fin à la politique coloniale, d’apartheid et d’épuration ethnique pratiquée par Israël au nom des Juifs du monde entier. De plus en plus de Juifs participent à la Campagne BDS, qui continuera jusqu’à ce qu’Israël se conforme au droit international. »

Ci-dessous, la déclaration lue par deux militantes de la Campagne BDS France lors de l’action au salon de l’aéronautique et le tract distribué lors de celle-ci.

EMBARGO MILITAIRE CONTRE ISRAËL !

GAZA, GAZA, ON N’OUBLIE PAS !

ISRAËL  APARTHEID: BOYCOTT !

SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE PALESTINIEN !

STOP ARMING ISRAEL !

Campagne BDS France – www.bdsfrance.orgcampagnebdsfrance@yahoo.fr

Vidéo de l’action :

Intervention de deux militantes de la Campagne BDS France à Paris lue pendant l’action le 24 juin 2017 au salon du Bourget

Nous sommes des militant-e-s de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre Israël jusqu’à ce que cet état respecte le droit international.)

Nous sommes ici samedi 24 juin au salon international de l’aéronautique du Bourget pour dénoncer la présence des principales entreprises militaires israéliennes.

L’une d’entre elle, ELBIT Systems – que vous voyez ici – produit et a utilisé du phosphore blanc contre la population civile de Gaza, ce qui constitue un crime de guerre.

Lors de la dernière attaque israélienne à Gaza en 2014, l’armée israélienne a assassiné plus de 2250 Palestiniens, dont plus de 550 enfants selon l’Unicef.

La présence de ces entreprises militaires israéliennes est une grave insulte à la mémoire de milliers de victimes innocentes à Gaza.

Elbit Systems vend la MORT ! En effet, ce que vous devez savoir aujourd’hui c’est que le principal argument marketing utilisé par ELBIT Systems pour vendre ses armes et ses équipements militaires est de les avoir « testés » sur le terrain.

Nous savons ce que signifie « testé sur le terrain » cela signifie que les Palestiniennes et les Palestiniens servent aussi de cobayes.

Elbit Systems est l’un des plus grands profiteurs de l’occupation et de la colonisation israéliennes.

85% des drones israéliens sont fabriqués par Elbit Systems. Ces drones sont de véritables engins de mort et de surveillance de toute une population à Gaza et en Cisjordanie occupée.

ELBIT Systems fournit également l’électronique du mur de l’apartheid qui s’étend sur des centaines de kilomètres en Cisjordanie occupée. Ce mur sépare les Palestiniens de leur proches, les agriculteurs de leurs champs, au profit de colonies illégales israéliennes.

Au delà d’ELBIT Systems, nous appelons à un embargo militaire contre Israël. Nous demandons à notre gouvernement d’arrêter de vendre et d’acheter des armes à Israël.

Nous dénonçons également toute coopération militaire conjointe avec l’armée israélienne, comme celle de novembre 2016 ou des F15 de l’armée israélienne ont survolé le ciel de Corse.

Parce que la vie des Palestiniens compte, nous continuerons à nous mobiliser pour répondre à l’appel lancé par le Comité Palestinien pour le Boycott Militaire contre Israël, et nous sommes déterminés à intensifier cette campagne BDS pour la justice.




Procès, auditions, acharnement policier sur militant, à Montpellier la criminalisation du mouvement social bat son plein !

Nous avions décalé l’horaire du rassemblement de solidarité à nos trois camarades car il y avait à 14h également,  le procès de 3 personnes (un militant syndicaliste et deux journalistes) poursuivies pour « diffamation » alors qu’elles n’ont fait que dénoncer les méthodes de gestion d’une direction très répressive.  Quelques jours auparavant c’était une nouvelle audition d’un militant contre la loi travail qui a déjà été condamné à de la prison ferme et qui fait l’objet d’un acharnement policier flagrant.

3 militants-te de la Campagne BDS France Montpellier étaient convoqués-ée en audition pour : « Dégradation de bien privé » suite à une série de 8 plaintes déposées par la direction de LIDL, une plainte déposée par le BNVCA (Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme) au parquet de Paris pour une action dans un magasin LIDL à Montpellier et une plainte personnelle déposée contre l’un d’entre eux par l’avocat du BNVCA pour soi disant : menace.

 

Les auditions des 3 militants BDS s’est déroulée, ce jeudi 15 juin,  sans garde à vue malgré les menaces qui pesaient. C’est maintenant au procureur de décider de la suite à donner. une vingtaine de personnes étaient présentes malgré les horaires et la canicule devant le commissariat en soutien aux militants convoqués.

groupSaadia
A SA SORTIE SAADIA RACONTE COMMENT S’EST PASSÉE SON AUDITION.

ÉLARGIR LA SOLIDARITÉ ET S’INSCRIRE DANS LA RÉSISTANCE AU GOUVERNEMENT MACRON
Vendredi 16 juin à 20h la Campagne BDS France Montpellier est invitée à tenir un stand et intervenir sur la criminalisation de son activité dans le cadre de la

« Réunion-Débat » unitaire, de résistance face au gouvernement Macron. 

A la salle Guillaume de Nogaret, espace Pitot à 20h. Montpellier.
Organisée par :  NPA34, Ensemble !, France Insoumise, PCF34, CGA, CNT ESS 34, PG 34, CGT Educ’Action 34, CGT Précaires Montpellier, Sud Education 34, Sud Chimie 34, Sud PTT 34, Assemblée citoyenne 1ère et 8ème circonscription du 34



Marseille: action au Carrefour le Merlan

Premier jour du Ramadan 2017 et Veille de la Fête des Mères, il y avait toutes les raisons d’aller faire un petit tour devant l’un des hyper marchés des quartiers nord de Marseille pour rappeler aux clients que NOUS, nous refusons de financer l’occupation, la colonisation et l’apartheid israéliens.

Sodastream, dattes, lingettes, pas dans mon panier!

Un accueil plus que chaleureux, 800 tracts distribués !

On recommence la semaine prochaine en fin d’après-midi dans un lieu hyper fréquenté !

 
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, ciel, arbre, nuage, voiture et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, arbre et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes qui marchent, personnes debout, chaussures, enfant et plein air



Strasbourg: rassemblement en soutien aux prisonniers politiques palestiniens

 5è rassemblement hier samedi 27 mai au centre ville de Strasbourg.

Nous avons beaucoup discuté avec les passants, distribué des tracts,
et  présenté des documents  BDS aux personnes intéressées.
La campagne embargo militaire contre Israël était bien visible
sur une grille en bois représentant la prison.
Bravo les  prisonniers!
La résistance palestinienne vaincra, renforcée par ses amis partout dans le monde.



Action en soutien aux prisonniers palestiniens grévistes de la faim en convergence avec RESF/FCPE 63 (24 mai 2017)

Depuis le 17 avril, près de 1500 prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim. Cette grande action collective a été lancée par Marwan Barghouti, symbole de la résistance populaire contre l’occupation. L’emprisonnement massif est un mode majeur de répression par l’Etat israélien des Palestiniens qui résistent à la colonisation de leur pays et à l’apartheid en Palestine.

Devant l’intransigeance du gouvernement israélien, et les risques de déflagration en Palestine, l’AFPS 63 et BDSF 63 ont appelé (en concertation avec RESF 63) leurs militant-e-s à participer le 24 mai à un rassemblement de RESF/FCPE 63 soutenus par des associations et syndicats (LDH, CGT, FSU,…, près de 80 personnes) présentant une fresque dessinée par les parents et enfants de l’école Paul Bert de Clermont-Ferrand en soutien à Besnik, qui est sous le coup d’une OQTF et d’une IRTF.

Une douzaine de militant-e-s AFPS/BDSF ont participé, sur la place centrale de Clermont et à proximité de l’arrêt du tramway, portant des affiches de soutien aux prisonniers palestiniens et une banderole appelant au boycott d’HP, complice de l’apartheid et du système carcéral israélien. Plus de 40 signatures de la pétition AFPS en soutien aux grévistes de la faim ont été recueillies. Puis une prise de parole de l’AFPS 63 a rappelé le lien entre la situation des réfugiés Palestiniens et celle des migrants en Europe, la répression de la résistance populaire palestinienne et la situation carcérale en Israël, les revendications des prisonniers en grève de la faim, l’urgence humanitaire et les risques entrainés par l’intransigeance coloniale israélienne. Parmi nos moyens d’action pour les soutenir : les appels à notre gouvernement, mais aussi le boycott de l’Etat israélien et des entreprises complices, et notamment HP pour le système carcéral et sécuritaire colonial.




Rassemblement pour les prisonniers politiques palestiniens à Paris le 20 mai 2017

Samedi 20 mai

La Campagne BDS France à Paris à participé à un rassemblement de soutien aux prisonniers politiques palestiniens appelé par des associations palestiniennes en Ile de France .

Nous avons tenu une table BDS  (où il était possible d’écrire des messages de soutiens aux prisonniers politiques palestiniens) sur la  place de la République et nous avons pris la parole notamment pour lire l’appel du BNC en soutien aux prisonniers en date du 9 mai dernier.

Le représentant de l’ONG palestinienne « Al Haq » était aussi présent.

Nous avons pu aussi, grâce à l’invitation d’Attac prendre la parole à la plénière

« Nos droits contre leurs privilèges » pour présenter la situation actuelle des prisonniers palestiniens.

Des photos du rassemblement 

 

 




MONTPELLIER : 24h de jeûne pour les prisonniers Palestiniens en grève de la faim

A l’initiative de la Campagne BDS France Montpellier, samedi 20 mai, 16 personnes ont observé 24h de jeûne en solidarité avec les 1762 prisonniers Palestiniens en grève de la faim depuis 34 jours.

Rassemblés au coeur de Montpellier, place de la Comédie, de 13h à 17h30 sous le soleil des drapeaux palestiniens, les militants de la Campagne BDS France ont inlassablement expliqué la situation des prisonniers palestiniens et appelé au boycott de HP (Hewlett Packard), diffusé 1800 tracts et recueilli de nombreux témoignages de solidarité et de soutiens.

Ils ont expliqué les motifs de la grève de la faim des prisonniers Palestiniens, dénoncé le silence général des grands médias,  de l’ONU et de notre gouvernement, alarmé sur les risques encourus à partir d’un mois de grève de la fin, alerté sur la situation de Marwan Barghouti qui mis en isolement a refusé de boire de l’eau depuis 3 jours, dénoncé les multiple violations des droits humains et des conventions de Genève en matière des droits des prisonniers par l’Etat d’Israël et son système pénitentière : Détention administrative, transfert-déportation des prisonniers dans des prisons en Israël, tortures et persécutions des prisonniers, non respect du règlement des Services Pénitentiaires, emprisonnement des enfants, mépris et maltraitance des familles etc.

En milieu d’après midi une manifestation contre Monsanto et les OGM a donné l’occasion à la Campagne BDS France Montpellier d’exprimer sa solidarité et confirmé l’importance des convergences des luttes …

Voir la vidéo :

https://youtu.be/X7KmrY5xSDQ

 

D’autres images d’une chaude et chaleureuse après midi place de la Comédie à quelques dizaines de mètres de la Comédie du Livre…

affich_Nakba2

C’était aussi l’occasion d’informer que la Nakba continue !

 

vuepaneauje^une

 

vuesbandsol6

Une partie de « jeûneurs », les autres militants BDS tiennent le stand et diffusent les tracts…

 

ML_21mai2017

Commentaire explicatif par rapport à l’article:

Même si  la cible centrale des manifestations de soutien aux prisonniers est bien évidemment l’Etat d’Israël et son système pénitentiaire, à  l’occasion de cette grève de la faim de 2017, s’est exprimé avec plus de force dans les manifestations en Palestine, la revendication de stopper la « coordination sécuritaire » passée entre l’Autorité palestinienne et Israël. Coordination qui amène la police de l’autorité palestinienne à collaborer avec Israël et donc participer à l’arrestation et à l’emprisonnement de nombreux palestiniens.




Strasbourg: soutien à la lutte pour la dignité des prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim.

Nous avons organisé trois rassemblements à Strasbourg, au centre ville, pour soutenir les prisonniers politiques palestiniens  en grève de la faim.

Lors de la première manifestation, plusieurs organisations ont signé notre appel:
CJACP – Femmes en  noir- UJFP – MRAP (comité de Strasbourg)- NPA 67- Amis du Peuple Kurde- MJCF 67 – ATMF – ATTAC Strasbourg – Amis du  Monde diplomatique 67 – Calima – PCOF 67 – Comité Louise Michel  de Femmes Egalité – La Cimade

Samedi 13 mai, nous étions plus d’ une trentaine  à l’appel des Femmes en noir de Strasbourg pour soutenir la lutte pour la dignité des prisonniers palestiniens en grève de la faim.

C’était notre troisième manifestation de solidarité avec les grévistes de la faim palestiniens.

De nombreux panneaux de solidarité avec la lutte des prisonniers, des banderoles (femmes en noir, prisonniers palestiniens et  Boycott-Désinvestissement-Sanctions) et des panneaux en  couleur ont été déployés, de nombreux tracts distribués et des discussions avec les passants pour expliquer pourquoi les prisonniers palestiniens mènent ce mouvement depuis déjà 27 jours,  comment on peut les soutenir, comment aider le droit et la justice en Palestine occupée.

Nous avons parlé des traitements inhumains subis par la population palestinienne occupée et en particulier les grévistes de la faim. Nous avons parlé des victoires de la campagne BDS  qui doit devenir encore plus forte afin de faire pression puissamment sur l’État israélien d’apartheid. Ainsi  la plus grande fédération de syndicale de Norvège a souscrit, il y a quelques jours, au boycott total d’Israël pour faire progresser les droits fondamentaux  des Palestiniens.

Nous préparons un 4è rassemblement samedi 21 mai. Le silence de nos médias et des institutions françaises, européennes et internationales est une honte!

 

 




Compte-rendu du rassemblement pour les prisonniers politiques palestiniens devant le CICR

Vendredi 13 mai, la Campagne BDS France Paris  était présente au rassemblement près du siège du Comité International de la Croix Rouge.
 
Voici ci dessous le compte-rendu établi à l’issue de la rencontre avec le CICR, et les photos ici .

Compte-rendu de la délégation
auprès de trois responsables français du Comité International de la Croix Rouge au sujet de la situation dramatique des 1 800 prisonniers politiques palestiniens à leur 26e jour de grève de la faim illimitée commencée le 17 avril 2017.

Nous étions 5 camarades représentant l’Association de Palestiniens en Ile-de-France, l’Union Générale des Étudiants de Palestine, le  Forum Palestine Citoyenneté, l’Association Femmes Égalité, l’Association France Palestine Solidarité Paris-Sud – Campagne BDS France et avons :

  • rappelé le caractère unitaire de cette grève pour la dignité et la liberté et les risques encourus par les prisonniers politiques palestiniens (la mort, si le silence complice des diverses institutions, dont celui du CICR se perpétue), ainsi que leurs revendications, dont : fin de la détention administrative illégale, la fin des interdictions et interruptions des visites familiales, l’accès aux soins médicaux appropriés et la fin de la négligence médicale délibérée, la libération des prisonniers malades, en particulier des personnes handicapées et celles atteintes de maladies incurables, la fin de la tortures et humiliations…
 
  • décrit la barbarie des mesures que les autorités de l’occupation israélienne leur font subir : mises à l’isolement, déplacements continus d’une prison à l’autre, du Nord au Sud alors que les prisonniers sont affaiblis par leur grève, refus de visites des familles et des avocats, refus de soins pour les malades, confiscations du sel, d’objets personnels, des vêtements, inspections des cellules avec des chiens, menaces d’alimentation forcée, intervention dans les prisons de forces spéciales anti-émeutes…(Chronique de la grève de la faim – Cirepal).
 
  • Insisté sur l’emprisonnement des enfants, l’interdiction de poursuivre les études
Nous avons également rappelé les principes du CICR : « Le CICR est une institution indépendante et neutre qui fournit protection et assistance aux victimes de conflits armés et d’autres situations de violence. Il apporte une aide humanitaire dans les situations d’urgence, et s’emploie également à promouvoir le respect du droit international humanitaire et son intégration dans les législations nationales. »

 Nous avons fait remarquer aux représentants français du CICR que depuis plus de 50 ans, cette organisation, qui prétend combattre pour le respect du droit humanitaire et apporter une protection, se contente de visiter les prisons israéliennes et d’observer un silence complice sur les crimes des autorités d’occupation.
Ces dernières, qui selon eux leur donne le choix entre parler ouvertement ou être interdit de visite pour le CICR.

Devant notre dénonciation du système Silence = Complicité, ils nous déclarent que dans cette situation, ce n’est pas le CICR qui est l’ennemi.

 Les  représentants du CICR ont répété à plusieurs reprises que cette organisation a choisi la confidentialité et que ses délégués mènent des discussions aussi bien avec les israéliens qu’avec les prisonniers, établissant ainsi une sorte d’égalité entre les bourreaux et les victimes.

 Nous avons dénoncé l’inefficacité de la méthode du CICR puisqu’il n’a obtenu aucune amélioration des conditions de détention des prisonniers politiques palestiniens, que celles-ci  se sont aggravées, sont  contraires à la dignité humaine et qu’elles les ont amenées a décidé une grève de la faim illimitée.

 Suite à cette rencontre et d’après les déclarations de ces trois représentants, la confidentialité du CICR se poursuivra, même en cas de décès de l’un des prisonniers.

 Cette déclaration confirme que le CICR a échoué dans sa mission de protéger les personnes emprisonnées en temps d’occupation et qu’il ne dénoncera pas les conditions de détentions qui condamne les prisonniers palestiniens à plus ou moins long terme à mort. Là est leur complicité dans les crimes de l’occupation.

 Tout en continuant à affirmer notre solidarité avec la résistance des prisonniers politiques palestiniens, nous devons aussi dénoncer tous ceux qui comme le CICR se rendent complices de l’occupant en lui écrivant :

Siège du Comité International de la Croix Rouge (CICR) à Paris
10 Bis Passage d’Enfer, 75014 Paris –



BDS 34 avec les prisonniers au 27ème jour de grève de la faim !

Le 13 mai 2017, pendant deux heures et demi, place de la Comédie le Comité BDS France a informé les montpelliérains-nes sur la situation des prisonniers palestiniens en grève de la faim depuis le 17 avril 2017.

 

Pour soutenir les prisonniers et dénoncer les nouvelles violations du droit par Israël, les militants du comité BDS France avaient choisi d’exposer leurs banderoles et de faire circuler sur toute la place de la Comédie devant les terrasses remplies de gens, un groupe de  » prisonniers » pendant qu’au micro une porte parole du comité BDS France 34 apportait de nombreuses explications sur l’état de la lutte et le soutien qui s’organise partout dans le monde…Plus de 800 tracts ont été distribués et un accueil toujours chaleureux des montpelliérains-nes ! Merci.

 

banderoleprisonniers50

Voir la vidéo :

https://youtu.be/05oehKxKRtQ

 

Les passants ont été invités à boire le verre d’eau salée en solidarité avec les prisonniers. En effet, ils boivent de l’eau salée pour ralentir la déshydratation de leur organisme puisqu’ils n’ingurgitent rien d’autre.

IMG_3929

A cette occasion les prisonniers ont reçu le  le soutien du « Collectif Gabon-Occitanie » qui lutte lui aussi « contre l’impérialisme occidental et pour l’autodétermination des peuples ».

Gabonnais

En soutien aux prisonniers le Comité a appelé à boycotter les produits HP (Hewlett packard) à la FNAC (et Darty filiale de la FNAC)

bandeauFB-HP

 

 




Action BDS-HP-FNAC Clermont en soutien aux prisonniers palestiniens grévistes de la faim

Depuis le 17 avril, près de 1500 prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim. Cette grande action collective a été lancée par Marwan Barghouti, symbole de la résistance populaire contre l’occupation. L’emprisonnement massif est un mode majeur de répression par l’Etat israélien des Palestiniens qui résistent à la colonisation de leur pays et à l’apartheid en Palestine.

Devant l’intransigeance du gouvernement israélien, et des risques de déflagration en Palestine, l’AFPS 63 a appelé tous les militant-e-s de la Coalition BDS 63, tous les ami-e-s de la Palestine, tous les défenseurs des droits humains et de la liberté, à participer à une action BDS en soutien aux prisonniers pour demander à la FNAC de retirer de la vente les produits Hewlett-Packard, en raison du soutien qu’apporte HP au système carcéral, sécuritaire et d’apartheid israélien (voir tract ci-joint, et appel du 9 mai 2017 du BNC palestinien .)

Près de trente personnes (AFPS, BDSF, CGT, RESF, JCF, NPA, PG, FSU, Solidaires, …) dont 3 élues de Clermont et Beaumont (EELV, Ensemble !, PCF) ont pénétré le 10 mai 2017, vers 17h00, dans la galerie marchande du Centre commercial Jaude 1 et se sont rassemblées devant le magasin de la FNAC, où elles ont déployé 2 banderoles BDS et portaient des affiches de soutien aux prisonniers palestiniens (voir photos). Une journaliste de La Montagne était présente.

Après une prise de parole de l’AFPS 63 (voir ci-dessous), et confirmation que la FNAC avait bien reçu notre courrier explicatif de cette action (copie ci-jointe), nous nous sommes rassemblés à l’entrée du centre commercial pour faire quelques prises de parole et distribuer 600 tracts aux nombreux passants et discuter avec certains d’entre eux. Une vingtaine de personnes de la Coalition BDS 63, non disponibles à 17h00, nous a ensuite rejoints pour tracter, notamment un élu de « Idées pour Beaumont », des femmes d’associations de quartiers ou d’associations culturelles, et une délégation UNEF. Près de 50 personnes de tous âges et d’horizons variés et 4 élu-e-s ont donc participé à cette mobilisation.

 

Après cette action, nous avons rejoint en cortège, à l’autre bout de la place de Jaude, un rassemblement (près de 200 personnes au total) d’un collectif autour de RESF 63 pour la régularisation des sans-papiers et le droit d’asile. Après les prises de parole des organisations sur les migrants, l’AFPS 63 a fait une intervention expliquant le lien entre les migrants en France, les réfugiés palestiniens, la grève de la faim des prisonniers et le BDS-HP-FNAC. Puis nous avons proposé aux participants de boire un verre d’eau salée, symbole de la grève de la faim des prisonniers palestiniens (#SaltWaterChallenge, initié par le fils de Marwan Barghouti sur les réseaux sociaux). Une vingtaine de personnes a participé.

Le succès de cette action BDS en soutien aux prisonniers en grève de la faim a été permis par l’indignation largement ressentie sur le sort des prisonniers, la convergence avec le mouvement du collectif RESF, et par la mobilisation des militant-e-s AFPS-BDSF, partagée avec la Coalition BDS 63 et ses nombreux contacts, y compris sur Facebook, et relayée notamment par l’UD CGT 63  et SOLIDAIRES Auvergne .

Prise de parole de l’AFPS 63 devant la FNAC : « Pourquoi une action de BOYCOTT devant la FNAC ?

Cette action est conduite en soutien à la grève de la faim entamée depuis le 17 avril à l’appel de Marwan Barghouti, par 1.000 à 1.500 prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes. L’emprisonnement massif dans des conditions très dures est un des moyens utilisés contre la résistance à l’Etat colonial israélien qui vole la terre, l’eau et les maisons des Palestiniens, et impose un système d’apartheid depuis 70 ans. En Cisjordanie, plus de 40 % des hommes ont été emprisonnés depuis 1967, et toutes les familles sont touchées. Victimes de tortures, de traitements dégradants et de négligence médicale, les grévistes de la faim se battent pour leur dignité, pour le respect du droit international et humanitaire bafoué par l’Etat israélien. Alors que la santé des grévistes de la faim se dégrade, les dirigeants du mouvement sont placés en isolement, les organisations internationales comme la Croix-Rouge, les avocats et les familles sont interdits de visite aux prisonniers grévistes ! Une loi israélienne autorise l’alimentation forcée, mais les médecins refusent pour le moment car cet acte est assimilé à la torture. La FNAC vend nombre de produits de la société Hewlett Packard, qui collabore au système carcéral israélien, aux checkpoints, aux cartes biométriques, au blocus de Gaza et à la colonisation de la Palestine. A l’appel du mouvement non violent BDS, un large boycott de HP se développe depuis 2016 dans le monde, dans des centaines de villes de dizaines de pays. En France, nous demandons à la FNAC (et à d’autres distributeurs) de ne plus vendre ces produits. En effet, si la FNAC appliquait sa charte éthique, elle exigerait de ses fournisseurs qu’ils ne soient pas complices de violations des droits humains et du droit international. L’AFPS et la Coalition BDS 63 informeront les citoyens et reviendront s’il le faut.

LIBERTÉ EN PALESTINE ! POUR une FNAC sans HP ! »

 




Action BDS aujourd’hui à Paris devant le siège de la FFF: FIFA, votez le CARTON ROUGE aux colonies israéliennes!

Vendredi 5 mai, dans le cadre d’une mobilisation internationale appelée par le BNC (Comité National Palestinien) et le PACBI (Campagne Palestinienne pour le Boycott académique et culturel d’Israël), nous avons été au siège de la FFF (Fédération Française de Football) pour leur demander  de voter POUR l’exclusion des clubs des colonies israéliennes au prochain congrès de la FIFA qui doit se tenir les 10 et 11 mai prochain.

Quelques PHOTOS ici

Nous avons remis la lettre de plusieurs organisations, dont BDS France au responsable du service général de la FFF qui s’est engagé auprès de nous à la transmettre à la direction de la FIFA, et nous avons aussi officiellement demandé un autre rendez vous avec la direction de la FIFA.

La même mobilisation que la nôtre a eu lieu à Rome hier organisée par BDS Italia:

https://twitter.com/bdsitalia/status/860165708654796800

FFF, votez le CARTON ROUGE aux colonies israéliennes!

FIFA, soyez fair-play, EXCLUEZ les équipes au services des colonies israéliennes!

 FIFA, les équipes israéliennes des colonies sont HORS JEU !

 




La Palestine présente à la manifestation du 1er Mai à Marseille

Manif du 1er mai: la Palestine était là !
Nous avons distribué 1500 tracts en soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la faim depuis 15 jours. Beaucoup de sympathie de tous les manifestants. Notre banderole et nos drapeaux ont été photographiés de nombreuses fois…
Puissent les prisonniers du fond de leur cellule entendre l’écho de cette solidarité marseillaise.




Solidarité avec les prisonniers palestiniens et pour le boycott d’HP (Montpellier)

Les palestiniens de Gaza qui ont suivi en direct notre action du samedi 29 avril place de la Comédie à Montpellier, nous envoient une vidéo pour remercier les palestiniens présents, le BDS et nous encourager à poursuivre la mobilisation.

Le rassemblement était à l’initiative du Comité BDS France 34 et de l’APLR (Association des Palestiniens du Languedoc-Roussillon).

RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ POUR INFORMER LES MONTPELLIÉRAINS A L’APPEL DE BDSF34 ET APLR (Association des palestiniens en Languedoc-Roussillon)

Voir la vidéo de l’action place de la Comédie et l’intervention de Ahmed de Gaza.

 

L’emprisonnement est une composante structurelle de l’apartheid.

Pour l’Etat sioniste comme pour l’ancien Etat raciste d’Afrique du Sud, l’emprisonnement systématique est une composante structurelle du système colonial et d’apartheid. Depuis 1967 plus de 850 000 palestiniens sont passés par les prisons israéliennes. Quantitativement l’emprisonnement permet de démanteler des familles entières, de les plonger dans l’angoisse pour leurs proches emprisonnés, de mettre en danger l’équilibre de l’éducation familiale par l’absence prolongée d’un père ou d’une mère, de plonger dans le besoin les familles privées du salaire du père de la mère. L’emprisonnement perturbe le fonctionnement total de la société. Qualitativement l’emprisonnement permet de stopper l’activité résistante de centaines de militants aguerris et de cadres politiques. Avec la torture il est l’arme la plus féroce de la répression qui vise l’instauration d’un climat de terreur afin d’obtenir la soumission de tout un peuple.

Mais c’est compter sans la résistance légendaire des palestiniens et des prisonniers-res palestiniens-nes, leur courage et leur dévouement à la cause palestinienne.

La détention administrative est une torture psychique pour le détenu comme pour la famille.

Actuellement 6300 prisonniers palestiniens sont emprisonnés dont 500 en détention administrative qui est la forme la plus arbitraire et inhumaine de détention qui soit. En effet, par l’incertitude illimitée qu’elle instaure (la détention sans motif ni perspective de jugement) elle détruits toute possibilité de projet aussi bien pour le prisonnier que pour la famille. C’est une véritable torture psychologique dont Israël abuse avec sadisme.

La libération des prisonniers est une cause nationale pour le peuple palestinien

La question des prisonniers est l’une des dimensions les plus importantes du projet national palestinien, comme la défense de la terre et le refus de la colonisation, la libération de Jérusalem, le retour des réfugiés et l’égalité des palestiniens d’Israël. Dans un communiqué publié le 17 avril, le BNC engageait tout son soutien et appelait le mouvement BDS international à soutenir l’action des prisonniers.

 

 




Le Comité BDS France 34 avec la diaspora Gabonaise en lutte.

Samedi 29 avril 2017 le Comité BDS France 34 a participé à la marche de la diaspora gabonaise à Montpellier avec des représentants de la diaspora de Lyon, Bordeaux, Paris, Toulouse, Marseille et Montpellier :

–    contre le hold-up électoral au Gabon.

  • contre la dictature et l’oppression
  • contre les massacres et les charniers,
  • contre les arrestations arbitraires,
  • contre Ali Bongo,

Certains de nos amis s’interrogent peut-être sur le sens de notre présence, en tant que comité BDS France 34, dans une manifestation de soutien au peuple Gabonais.

Bien sûr la première réponse évidente que nous pouvons faire est que les guerres, les famines, les massacres et d’une manière générale les problèmes que rencontrent les pays d’Afrique sont en premier lieu les conséquences de la colonisation de l’Afrique. Colonisation qui se perpétue sous des formes diverses dont la Françafrique et sa pratique de « soutien » militaire  et de corrupteur généralisé sont les moyens privilégiés pour continuer à contrôler ces pays afin de piller leurs richesses et étendre leur zone d’influence.

Le nombre de migrants qui prennent le risque de mourir et qui meurent par milliers atteste de la vie impossible que le néocolonialisme et ses hommes au pouvoir infligent aux peuples d’Afrique et au Congo en particulier.

L’autre motif de notre présence est que la campagne BDS palestinienne rejette et combat le sionisme en ce qu’il constitue le pilier idéologique raciste, colonial et d’apartheid, qui prive le peuple palestinien de ses droits fondamentaux depuis 1948. Le racisme est une construction du colonialisme destiné à assoir son pouvoir et justifier ses crimes et en Palestine comme au Gabon nous combattons la colonisation.

Mais notre présence ici va au delà d’une solidarité extérieure apportée à un autre peuple luttant contre le néo-colonialisme et ses effets dévastateurs.

Intervention de Saadia, porte parole du Comité BDS France 34:

 

Dans sa lettre écrite en prison en 1963, connue sous le nom de « Lettre de la geôle de Birmingham » Martin Luter King, accusé par le gouvernement d’être un « agitateur venu de l’extérieur » pour avoir organisé dans la ville de Birmingham (USA) une action non-violente de désobéissance civile en solidarité aux luttes de libération noire, déclare : «  Nous sommes pris dans un réseau de relations mutuelles auquel nous ne pouvons échapper ; notre destinée commune est un vêtement sans couture. Toute injustice, où qu’elle se produise, est une menace pour la justice partout ailleurs.» (souligné par nous)

Quand deux décennies plus tard Nelson Mandela déclare : « Tant que la Palestine ne sera pas libre nous ne serons pas vraiment libres ». Il exprime la même idée.

Aujourd’hui c’est une position identique qui est affirmée par le comité national Palestinien du BDS (BNC) le 7 mai dernier lorsqu’il déclare : « Adhérant à la définition des Nations-Unies pour la discrimination raciale, le mouvement BDS ne tolère aucun acte ni discours qui adopte ou promeut, entre autres, le racisme anti-Noir, le racisme anti-Arabe, l’islamophobie, l’antisémitisme, le sexisme, la xénophobie, ou l’homophobie. »

Et il ajoute :

« Les principes du mouvement BDS exigent une solidarité proactive avec les communautés opprimées du monde entier, et avec toutes les victimes des actes racistes, car notre cause est une cause commune. »

Omar Barghouti, militant des droits de l’Homme et membre fondateur du BDS Palestinien précisait le 16 mai 2016 : « Il est très important de créer des coalitions intersectionnelles avec des groupes de Noirs, de Latinos, de femmes et tant de groupes opprimés dans le monde ou ceux qui luttent pour toutes formes de justice.

Il nous faut voir le BDS pour les Palestiniens comme partie intégrante de cette communauté  mondiale luttant pour la justice et pour une paix véritable basée sur l’égalité des droits, sur la liberté et la dignité de tous. »(souligné par nous)

Voilà pourquoi BDS France 34 est aux côtés des Gabonais en lutte. Plus que pour les soutenir contre les injustices, plus que d’un point de vue « utilitariste », parce que ça sert la cause palestinienne et accroit son soutien, mais tout simplement parce que notre place est là. Le combat des Palestiniens, le mouvement BDS international et le BDS en France sont partie intégrante de  » la communauté  mondiale qui lutte pour la justice et pour une paix véritable basée sur l’égalité des droits, sur la liberté et la dignité de tous. »

Comité BDS France 34

29 avril 2017




Action BDS au Palais des Congrès: AXA, n’ASSUREZ pas l’apartheid israélien !

Aujourd’hui nous étions une quinzaine de militant-e-s de la Campagne BDS France à Paris devant le Palais des Congrès de Paris, ou AXA tenait son assemblée générale annuelle.

Toutes les photos de l’action  ici

Nous avons distribué  un tract à l’attention des actionnaires d’AXA pour les informer:

–  de l’investissement d’AXA – via sa filiale –  dans l’entreprise d’armement israélienne ELBIT Systems

(cible internationale de la campagne pour un embargo militaire contre Israël)

–  du lien d’AXA avec la colonisation israélienne.

« AXA, n’ASSUREZ pas l’apartheid israélien »      « AXA, respectez votre charte éthique »

pouvait-on lire sur nos pancartes.

 

 

Plusieurs  associations, syndicats et ONG  à l’origine du rapport sur les banques et l’assureur AXA étaient aussi présentes, ce qui a augmenté notre visibilité et nos contacts avec les actionnaires.