Home»GENERAL»Ils s'engagent dans BDS»La ville de Canterbury, en Angleterre, exclut Veolia

La ville de Canterbury, en Angleterre, exclut Veolia

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Veolia est depuis longtemps la cible de campagnes pour les droits humains à cause de son implication dans des projets israéliens à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, en particulier des infrastructures de transport pour les colonies illégales et l’armée d’occupation.

En janvier 2012, des militants (de Palestine Solidarity Campaign, East Kent Justice for Palestinians, Stop the Cuts group et du Whitstable Labour Party) ont contacté le conseil municipal de Canterbury à l’occasion du renouvellement du contrat de traitement des ordures du comté et ont réussi, grâce à plus de 1000 signatures citoyennes collectées en quelques semaines, à faire exclure Veolia du nouveau contrat.

Lors d’une rencontre entre le député de Canterbury et un représentant de Veolia, il a été reconnu que l’entreprise Veolia en Israel et l’entreprise Veolia Environnement en Angleterre est une seule et même compagnie.

Après un processus rocambolesque, le conseil municipal de Canterbury a finalement confirmé que Veolia n’obtiendrait pas le nouveau contrat de 40 millions de livres, ce qui n’empêche pas les militants de continuer à demander à ce que Veolia se désengage totalement de toutes ses activités en Palestine occupée, comme le demande la campagne internationale de Boycott, Désinvestissement et Sanctions, et cesse de se rendre complice de crimes condamnés par la convention de Genève.

Plus sur Veolia en anglais : http://jfjfp.com/?page_id=30763

Previous post

Le Ministre luxembourgeois des Affaires Etrangères : « Israël doit stopper totalement la construction de colonies »

Next post

Des enseignants irlandais disent "boycott", un syndicat signe BDS