Home»GENERAL»Ils s'engagent dans BDS»Fidel Castro, Alice Walker, le président bolivien condamnent Israël et rejoignent l’appel au boycott

Fidel Castro, Alice Walker, le président bolivien condamnent Israël et rejoignent l’appel au boycott

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Par Jimmy Johnson,  dimanche 10 août 2014 – 20h33

 

Un groupe de personnalités politiques de haut rang, issues en majorité d’Amérique centrale, d’Amérique du sud et des Caraïbes, dont le Président Evo Morales de Bolivie, l’auteure américaine Alice Walker, l’ex-président du Honduras Manuel Zelaya destitué (qui a signé de son diminutif « Mel Zelaya »), l’ex-président cubain Fidel Castro (qui a signé dès la publication de la déclaration), le musicien cubain Silvio Rodriguez, l’auteur équatorien Eduardo Galeano et d’autres, ont signé une déclaration aux mots très forts de solidarité avec le peuple palestinien sous la bannière du Réseau pour la Défense de l’Humanité.

La déclaration, qui a pour titre « Pour la défense de la Palestine », condamne l’occupation coloniale de la Palestine, les attaques en cours contre la bande de Gaza, l’impérialisme américain et la complicité européenne avec les menées d’Israël ; elle appelle à soutenir les campagnes mondiales pour le boycott, le désinvestissement et les sanctions.

La déclaration part de ce qu’a dit le 30 juillet du Président bolivien Evo Morales lorsqu’il a révoqué l’accord israélo-bolivien de 1972 en qualifiant Israël « d’État terroriste » et ce, en réponse aux attaques incessantes d’Israël contre les Palestiniens de la bande de Gaza et de Cisjordanie.

La déclaration « Pour la défense de la Palestine » est intégralement reproduite ci-dessous avec la liste des signataires. Elle est disponible en anglais et en espagnol  sur le site America Latina en Movimiento.

« Nous prenons à notre compte les mots de notre camarade Evo Morales, un des fondateurs du Réseau pour la Défense de l’Humanité et président de l’État multinational de Bolivie, qui a qualifié Israël d’État terroriste.

Nous exprimons notre dégoût absolu pour le génocide en cours perpétré contre le peuple palestinien par un État fondé sur la dépossession et l’occupation coloniale des territoires palestiniens.

Nous assurons le peuple palestinien de notre considération et de notre solidarité, en particulier pour ses organisations de résistance à Gaza, dans leur lutte héroïque contre les tentatives israéliennes de les exterminer et de s’emparer des petits morceaux qui restent de ce qui fut un jour leur patrie.

Nous condamnons le rôle impérialiste des Etats Unis qui parrainent Israël politiquement, financièrement, militairement et le soutiennent face à l’extraordinaire inaction du Conseil de sécurité des Nations Unie, dont les résolutions sur la question de la Palestine sont systématiquement violées en complète impunité par Washington. Les États Unis démontrent une fois de plus leur hypocrisie et leur cynisme qui ont été leur ligne de conduite au cours de l’histoire, menaçant de sanctions et d’interventions les peuples d’Amérique Latine, d’Afrique et d’Eurasie qui défendent leur souveraineté, en même temps qu’ils soutiennent les actes d’Israël.

Nous dénonçons la complicité qui s’exerce, par défaut dans certains cas, de la part des gouvernements qui forment l’Union Européenne, de même que la soumission inconditionnelle de l’oligarchie de la presse au dictat de Washington. Assez de nommer cela une guerre quand en fait c’est un génocide perpétré par une des armées les mieux équipées du monde contre un peuple dont les ressources défensives sont infiniment moindres en quantité et en qualité !

Nous vous encourageons à rejoindre la campagne de Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre l’État terroriste d’Israël, car il est temps que la solidarité soit active et créative, au-delà des condamnations verbales. Nous avons fait défaut aux plus de 1 600 morts en Palestine ces dernières semaines, comme aux plus de 9 000 blessés depuis le début de l’opération terroriste hypocritement appelée « Bordure Protectrice ».

Nous exigeons la fin de  l’apartheid et du génocide, de même que celle des murs et des colonies illégales. Nous en appelons aux gouvernements du monde pour qu’ils exigent d’Israël qu’ils se plie  aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU qui l’obligent à se retirer de Gaza, de Cisjordanie et de Jérusalem Est pour revenir aux frontières antérieures à la guerre des six jours de 1967 et garantir le droit au retour des réfugiés palestiniens, selon la résolution du Conseil de sécurité N° 242 du 22 novembre 1967, résolution qui a été systématiquement ignorée par l’État d’Israël.

Nous appelons à une solution politique effective du conflit en Palestine sur la base du dialogue, de la négociation et de l’existence de deux États jouissant des mêmes droits et disposant de frontières claires et internationalement reconnues. Nous croyons que cette solution doit commencer par la levée immédiate du blocus de Gaza et la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens. Nous félicitons les gouvernements de l’ALBA (l’Alliance Bolivarienne des Peuples de Nos Amériques), du Mercosur (le Marché Commun du Sud) et d’autres gouvernements du Sud pour leur position solidaire contre les actes barbares d’Israël à Gaza.

Nous faisons nôtres les mots du révolutionnaire Nelson Mandela : « Nous savons trop bien que notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens ». Nous affirmons qu’Israël a perdu cette bataille moralement et politiquement face au courageux peuple palestinien et à la condamnation croissante par les peuples du monde d’un État « criminel » qui viole le droit international. La résistance palestinienne invincible sera récompensée le plus tôt possible, par les sourires de ses enfants dans sa patrie libérée.

Contre le terrorisme israélien et l’impérialisme US, pour la défense du droit à l’autodétermination de la Palestine et de tous le peuples du monde.

Pour signer : endefensadepalestina@gmail.com

La Paz, Bolivie, 4 août
 2014

Premiers signataires :

Evo Morales, Bolivia; Adolfo Pérez Esquivel, Argentina; Pablo González Casanova, México; Eduardo Galeano, Uruguay; Roberto Fernández Retamar, Cuba; Federico Mayor Zaragoza, España; Silvio Rodríguez, Cuba; Luis Arce Catacora, Bolivia; Gianni Vattimo, Italia; Gabriela Rivadeneira, Ecuador; Alice Walker, Estados Unidos; István Meszáros, Hungría/Reino Unido; Samir Amin, Egipto; Alfonso Sastre, País Vasco; Nardi Suxo, Bolivia; Enrique Dussel, México; Marta Harnecker, Chile; Carmen Bohorquez, Venezuela; Cesar Navarro, Bolivia; Miguel Barnet , Cuba; Franz Hinkelammert, Alemania/ Costa Rica; Héctor Arce Zaconeta, Bolivia; Piedad Córdoba, Colombia; Reverendo Raúl Suárez, Cuba; Martín Almada, Paraguay; Fernando Rendón, Colombia; Graziella Pogolloti, Cuba; Sacha Llorenti, Bolivia; Ana Esther Ceceña, México; Luis Britto, Venezuela; Rafael Cancel Miranda, Puerto Rico; Atilio Boron, Argentina; Theotonio Dos Santos, Brasil; Alfredo Rada, Bolivia; Farruco Sesto, Venezuela; Obispo Pedro Casaldaliga; Catalunya-Brasil; Ángel Guerra Cabrera, Cuba/ México; Juan Carlos Trujillo, Bolivia; Mel Zelaya, Honduras; Hildebrando Pérez Grande, Perú; Patricia Villegas, Colombia/Venezuela; María Nela Prada, Bolivia; Stella Calloni, Argentina; José Steinsleger, Argentina/México; Omar González, Cuba; Hugo Moldiz, Bolivia; Pascual Serrano, España; Raúl Pérez Torres, Ecuador; Obispo Raúl Vera, México; Joao Pedro Stedile, Brasil; Boaventura de Sousa Santos, Portugal; Rodrigo Álvarez Cambras, Cuba; Socorro Gomes, Brasil; Katu Arkonada, País Vasco/Bolivia

Source : http://www.aurdip.fr/

Traduction SF pour l’AURDIP

Previous post

Le monde soutient l’appel des Palestiniens de Gaza pour faire pression sur Israël

Next post

Non à la criminalisation du mouvement de solidarité avec Gaza ! Solidarité avec les militants de BDS France 34 !