Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»Des Israéliens contre l’apartheid écrivent aussi à Julien Clerc

Des Israéliens contre l’apartheid écrivent aussi à Julien Clerc

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Cher Julien Clerc,

Nous sommes des citoyens israéliens, mobilisés contre les politiques de racisme, d’occupation et d’apartheid de notre gouvernement. Nous connaissons et aimons votre musique, et nous admirons votre travail pour la promotion des principes des droits de l’homme, en particulier en tant qu’ambassadeur de bonne volonté pour le Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (HCR). Nous voudrions vous demander de ne pas vous produire à Tel Aviv pour l’instant. S’il vous plaît, reportez votre concert à une période où notre gouvernement respectera la démocratie. Les Palestiniens savent très bien ce que cela signifie d’être des réfugiés sans maison et sans Etat.

Plusieurs quartiers de Tel Aviv, non loin du lieu où votre concert est programmé, ont été construits sur les ruines de villages palestiniens, dont les habitants ont été expulsés et forcés à fuir en 1948 pendant la Nakba. De nombreux réfugiés palestiniens, ou leurs descendants, vivent aujourd’hui dans des camps de réfugiés à Gaza, qui est étranglée par le contrôle militaire d’Israël, ou en Cisjordanie, qui est sous occupation israélienne directe et brutale. La Nakba est un processus qui continue : le gouvernement israélien déplace et expulse des Palestiniens de différents secteurs sous son contrôle, dans le but de maintenir une majorité juive sur autant de terre que possible.

Par exemple : * Notre gouvernement a entrepris actuellement l’expulsion des communautés palestiniennes des collines du Sud d’Hébron en déclarant leurs zones d’habitat « zone de tirs militaires » (http://www.btselem.org/publications/fulltext/918). Ces gens, comme les autres Palestiniens sous occupation, sont torturés, maltraités et opprimés par l’armée israélienne. * Ce mois-ci, notre gouvernement a voté en faveur d’un plan raciste à grande échelle visant à déraciner des dizaines de milliers de citoyens bédouins d’Israël dans la région du sud Néguev, dans le but de construire des agglomérations qui seront habitées principalement par des citoyens juifs d’Israël (http://www.avaaz.org/en/petition/Stop_Prawer/). La politique continue raciste et violente de notre gouvernement revêt de nombreux aspects. Nous tenons également à citer l’emprisonnement illégal et les abus d’Israël contre les enfants palestiniens (http://www.al-monitor.com/pulse/originals/2013/04/palestinian-detained-children-education-israel.html).

En outre, vos fans palestiniens qui vivent à Gaza et en Cisjordanie sous occupation israélienne ne seront pas autorisés à traverser la soi-disant « ligne verte » pour venir écouter des concerts tels que le vôtre à Tel Aviv. En réponse aux violations israéliennes des droits de l’homme et du droit international, plus de 150 ONG de la société civile palestinienne ont appelé à une campagne mondiale de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS).

Dans le cadre de cette campagne, il est demandé aux artistes internationaux de ne pas se produire en Israël tant que notre gouvernement n’inversera pas sa politique. Cette campagne fait suite à une lutte similaire, il y a plusieurs décennies, contre l’apartheid en Afrique du Sud. Tel Aviv est la nouvelle Sun City, et nous demandons à des artistes comme vous de ne pas jouer dans cette ville. Comme l’Afrique du Sud de l’apartheid, le gouvernement israélien essaie d’exploiter les représentations et concerts internationaux en Israël, comme le vôtre, pour faire passer le pays pour un « lieu cool, amical et démocratique ». Au vu de ce qui précède, nous voudrions vous demander de ne pas vous produire en Israël pour l’instant.

S’il vous plaît, reportez votre concert à une période où notre gouvernement respectera la démocratie. Nous serons heureux de répondre à toute question ou commentaire que vous pourriez faire.

Cordialement,
Boycott! Supporting the Palestinian BDS Call from Within (aka Boycott from Within) Boycott ! En soutien à l’appel palestinien BDS de l’intérieur (c-à-d Boycott de l’intérieur) boycottisrael.info admin@boycottisrael.info

Traduction: MR pour la Campagne BDS France

—–
Dear Julien Clerc, We are Israeli citizens, We would like to ask you not to perform in Tel Aviv

Dear Julien Clerc,

We are Israeli citizens, active against our government’s policies of
racism, occupation and apartheid.

We know and love your music, and we admire your efforts for the promotion
of human rights principles, especially as a goodwill ambassador for the
United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR). W
e would like to ask you not to perform in Tel Aviv for now. Please postpone
your concert to a time when our democracy is respected by our government.
he Palestinian people know very well what it means to be homeless and
stateless refugees. Several neighborhoods in Tel Aviv, not far from where
your concert is scheduled to take place,  were founded on the ruins of
Palestinian villages, whose inhabitants had been expelled or forced to flee
in 1948 during the Nakba. Many Palestinian refugees, or their descendants,
reside nowadays in refugee camps in Gaza, which is under Israel’s
strangulating military control, or in the West Bank, which is under
Israel’s direct brutal occupation.

The Nakba is an ongoing process: The Israeli government displaces and
expels Palestinian from numerous areas under its control. in order to
maintain a Jewish majority over as much land as possible.

For example:

* Our government is now pursuing the expulsion of Palestinian communities
in the South Hebron Hills through the declaration of their habitat as a
military firing zone (http://www.btselem.org/publications/fulltext/918). In
the meantime, these people, like other Palestinians under occupation, are
being tortured, abused and oppressed by the Israeli army.

* Just this month, our government has voted in favour of a large scale
racist plan to uproot tens of thousands of Bedouin citizens of Israel in
the southern Negeb area, in order to build communities which will be
inhabited mostly by Jewish citizens of Israel (
http://www.avaaz.org/en/petition/Stop_Prawer/)
There are many aspects to our government’s ongoing racist, violent
policies. We would also like to note Israel’s illegal imprisonment and
abuse of of Palestinian children
(
http://www.al-monitor.com/pulse/originals/2013/04/palestinian-detained-c…
)

Furthermore, Palestinian fans of your music who live in Gaza or in the West
Bank under Israel’s occupation are not even allowed to cross the so-called
« green line »and come to Tel Aviv for concerts such as yours.

In response to Israel’s violations of human rights and international law,
more than 150 Palestinian civil society NGOs have called for a global
campaign of boycott, divestment and sanctions (BDS). As part of the
campaign, international artists are asked not to perform in Israel until
our government reverses its policies.

This campaign follows a similar struggle several decades ago against
apartheid South Africa. Tel Aviv is the new Sun City, and we are asking
artists like you not to play in this city. Just like apartheid south
Africa, the Israeli government tries to exploit international performances
in Israel, such as yours, to market it as a « cool, friendly and democratic
place ».

In view of the above, we would like to ask you not to perform in Tel Aviv
for now, Please postpone your concert to a time when democracy is respected
by our government.

We will gladly address any questions or comments you may have.

Sincerely,

Boycott! Supporting the Palestinian BDS Call from Within (aka Boycott from
Within)

*

boycottisrael.info
admin@boycottisrael.info

http://boycottisrael.info/content/dear-julien-clerc-we-are-israeli-citizens-we-would-ask-you-not-perform-tel-aviv

Previous post

Lettre ouverte de Roger Waters à Alicia Keys

Next post

Les Palestiniens : un peuple que l’occupant aimerait tant pouvoir oublier