Home»ACTIONS ET EVENEMENTS»Appels»La Fédération Générale Palestinienne des Syndicats – Gaza réaffirme son “soutien inébranlable” à BDS et au boycott de la Histadrout

La Fédération Générale Palestinienne des Syndicats – Gaza réaffirme son “soutien inébranlable” à BDS et au boycott de la Histadrout

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Palestine occupée, 15 juillet 2015

A l’occasion du 10ème anniversaire du mouvement Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS), la Fédération Générale Palestinienne des Syndicats – Bande de Gaza a renouvelé son “soutien inébranlable” au mouvement BDS contre Israël jusqu’à ce qu’il se plie aux obligations du droit international et reconnaisse le droit inaliénable du peuple palestinien à son auto-détermination.

Dans le document, signé par 15 syndicats de Gaza assiégée, les syndicalistes palestiniens réaffirment leur rejet de toute forme de normalisation avec l’état israélien et ses institutions, comme défini par le Comité National Palestinien de BDS (BNC : BDS National Committee).

La PGFTU – Bande de Gaza appelle également au niveau international les syndicats à boycotter la Histadrout, principal syndicat en Israël, en raison de sa “complicité flagrante avec les politiques d’Israël, y compris l’occupation, l’établissement de colonies, l’apartheid et [le vol] des droits des travailleurs palestiniens”.

Le BNC accueille chaleureusement le document produit par la PGFTU et d’autres syndicats de Gaza, le considérant comme une étape importante vers l’intensification, au sein du mouvement syndical international, des campagnes BDS contre Israël jusqu’à ce qu’il se conforme au droit international et au respect des droits des Palestiniens.

Le BNC, qui représente la plus large coalition de la société civile palestinienne et qui conduit le mouvement BDS mondial, renouvelle son appel au mouvement syndicaliste international d’appuyer BDS comme la forme la plus efficace de solidarité avec le peuple palestinien dans notre lutte pour mettre fin au régime d’occupation, de colonisation et d’apartheid imposé par Israël.

Un document provenant de la Fédération Générale Palestinienne des Syndicats (GFPTU : General Federation of Palestine’s Trades Unions) – Bande de Gaza.

9 juillet 2015 : Etant donné le droit de notre peuple à pratiquer toutes les formes de lutte de libération nationale contre l’occupation israélienne, nous, soussignés, affirmons notre soutien inébranlable à l’appel de la société civile palestinienne au Boycott Désinvestissement et Sanctions contre Israël (BDS), créé en 2005, jusqu’à ce qu’Israël se conforme au droit international et reconnaisse le droit inaliénable du peuple palestinien à son auto-détermination en :

  1. Mettant fin à son occupation et à sa colonisation de tous les territoires arabes et en démantelant le Mur.

  2. Reconnaissant les droits fondamentaux des citoyens arabo-palestiniens d’Israël à la pleine égalité; et en

  3. Respectant, protégeant et défendant les droits des réfugiés palestiniens à retourner dans leurs foyers et propriétés comme défini par la résolution 194 des Nations Unies.

Nous renouvelons également notre opposition à toute forme de normalisation avec Israël et ses institutions en accord avec la définition de la normalisation approuvée par la vaste majorité de la société civile palestinienne à la première conférence nationale de BDS en 2007, s’inspirant de l’ensemble de critères du Comité National BDS (BNC : BDS National Committee) qui constitue la plus large coalition d’organisations de la société civile palestinienne. Nous, au sein de la Fédération Générale des Syndicats et unions de travailleurs de Palestine, soulignons l’importance de boycotter la Histadrout, en raison de sa flagrante complicité avec les politiques d’Israël, y compris l’occupation la création de colonies, l’apartheid, et la confiscation par piraterie des droits des travailleurs palestiniens. Nous nous engageons également à boycotter toute autre institution israélienne qui ne reconnaît pas nos droits inaliénables selon le droit international.

Nous saluons et apprécions les nombreux syndicats et fédérations du monde entier qui tiennent compte de l’appel de BDS et voulons renouveler notre appel à tous les camarades et activistes pour la liberté et la justice dans les syndicats et fédérations tout autour du monde à boycotter Israël en raison de son régime raciste et colonialiste. Nous pensons que le boycott de l’occupation Israélienne et celui de ses institutions est l’action la plus efficace de solidarité avec le combat de notre peuple pour la liberté, la justice et l’égalité, et pour rendre Israël comptable de ses crimes répétés. La dernière attaque d’Israël contre la bande de Gaza à l’été 2014, a provoqué la mort brutale de 2140 Palestiniens et en a blessé plus de 12000. Et cela, en plus de la vaste destruction de maisons, d’usines et de fermes, et de la continuelle obstruction à la reconstruction de Gaza, et du siège injuste de bientôt 7 ans de notre peuple.

Signataires :

  1. Fédération Générale Palestinienne des Syndicats – Bande de Gaza.

  2. Union Générale des Travailleurs du Commerce et des Services.

  3. Union Générale des Travailleurs de l’Education.

  4. Union Générale des Travailleurs du Textile et du Vêtement.

  5. Union Générale des Travailleurs du Transport.

  6. Union Générale des Employés du Service Public.

  7. Union Générale des Travailleurs du Service de Santé.

  8. Union Générale des Travailleurs des industries d’Ingénierie, Mécanique et Eléctrique.

  9. Union Générale des Travailleurs des Conseils de Village et de Municipalité.

  10. Union Générale des Travailleurs du secteur du Tourisme.

  11. Union Générale des Travailleurs de la Construction et du Bois.

  12. Union Générale des Travailleurs de l’Agriculture.

  13. Union Générale des Travailleurs du Graphisme et des Medias.

  14. Union Générale des Travailleurs des industries Alimentaires.

  15. Union Générale des Travailleurs de la Banque, des Assurances et de la Finance.

Previous post

Le Mouvement BDS a 10 ans : interview d’Omar Barghouti

Next post

Action "Désinvestissement Orange" à Metz ce samedi 18 juillet