Non à la venue de Netanyahou en France!

La Coordination des Associations Palestiniennes de France, BDS France  et les associations de solidarité avec la Palestine,  appellent à un rassemblement le 5 juin 2018 (18h30-22h) devant le Grand Palais (métro Champs Élysées Clemenceau) où est annoncée l’inauguration de la saison croisée France-Israël en présence du Président Macron Et de Netanyahou.
SOUTIEN AUX MARCHES DU RETOUR ET AU SOUMOUD PALESTINIEN
NON À LA VENUE DU CRIMINEL DE GUERRE NETANYAHOU EN FRANCE
ANNULATION DE LA SAISON FRANCE ISRAËL

Suivez l’évènement Facebook

Premiers signataires:

ASSOCIATION DES PALESTINIENS EN ILE DE FRANCE
ASSOCIATIONS DES PALESTINIENS EN FRANCE-ALJALYA
FORUM PALESTINE CITOYENNETÉ
GUPS
AFPS NATIONAL
AFPS PARIS SUD, PARIS 14
ARGENTEUIL PALESTINE SOLIDARITÉ
BDS FRANCE
UJFP
AURDIP
SECOURS ROUGE ARABE
PIR
PCOF

 




Saint-Étienne: Rassemblement ce soir mardi 15 mai!

Rassemblement ce mardi 15 mai à 18h30 place de l’hôtel de ville




BDS France Saint-Étienne vous invite à l’initiative « ô nom de la liberté » les 7 et 8 mai 2018

Des actions culturelles seront proposées et impulsées par des artistes locaux.

Le 7 mai, une soirée au Méliès St François autour du film Ghost Hunting en présence de Samir Abdallah, en communication skype avec le réalisateur Raed Andoni.

Les jeunes de l’association Khalis proposeront un buffet à prix libre pour cet événement.

Le célèbre réalisateur de Gaza-strophe, Samir Abdallah est le parrain de cet événement placé sous le signe de la culture.

Le 8 mai, des stands d’informations, des ateliers artistiques, sport, écriture, graff, musique seront proposés toute la journée sur le parvis du clapier.

Le soir, la salle accueillera un concert avec des artistes nationaux comme HK, mais aussi de nombreux artistes locaux, dont RLM, Rapsa, Atmane, Spoir, Kefyr, et d’autres…

Cette initiative s’inscrit dans la campagne « Le Temps de la Palestine 2018 »

7 mai : 19h au Méliès Saint François

Soirée au Méliès St François en présence de Samir Abdallah autour de Ghost Hunting avec Raed Andoni par skype

Buffet à prix libre proposé par les adolescents de l’association Khalis

8 mai : Dés 14h – Le Clapier -2 avenue Mendès France

De 14h à 18h : stands + Graff (Grand mur à graffer dans la pièce du haut à côté + toiles)

14h30 : Initiation boxe thai et aerokick

15h : flashmob danse

15h30 : Péronèle -Orgue de barbarie

16h : Conférence

17h45 : Tirage Tombola

18h : Adel Salamaleh joue de la musique palestinienne

20h30 : début du concert :

Rapsa, RLM, HK, Spoir, Kefyr, Pervers et Truands, Miss Khaldi, DJ Slim

Venez nombreuses et nombreux !




Conférence – Débat: « L’IMPORTANCE DES BOYCOTTS CULTUREL ET UNIVERSITAIRE »

DANS LE CADRE DE LA SEMAINE ANTICOLONIALE, 


LE JEUDI 22 MARS à 19 H au CICP au 21 ter rue Voltaire, Paris 11 ème 

aura lieu une SOIRÉE BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre Israël jusqu’à ce que cet État se conforme au droit international) SUR LE THÈME :

L’IMPORTANCE DES BOYCOTTS CULTUREL ET UNIVERSITAIRE :

Pourquoi ces boycotts ?

Qui et quoi visent-ils ?

Pourquoi sont-ils très importants pour la solidarité avec le peuple palestinien ?

AVEC :

SONIA FAYMAN, présidente des Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine (ATL Jénine)

IVAR EKELAND, ancien président de l’Université Paris-Dauphine

Leurs interventions seront suivies d’un débat avec le public et d’informations sur les mobilisations en cours.

Inscription : soir22marsbds@gmail.com 

Soirée à l’appel de :

 

Télécharger le tract

Nous vous invitons à mobiliser vos amis et vos réseaux pour venir nombreux.

Événement sur Facebook : https://www.facebook.com/events/153001205365006/




Tournée nationale de rencontres-débats autour du livre « Mirage Gay à Tel Aviv »

Nous avons le plaisir de vous informer des rencontres-débats organisées autour du livre

« Mirage Gay à Tel Aviv » (éditions Libertalia, 2017)

en présence de l’auteur Jean Stern

=> Présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur

« “Fier d’être un gay, fier d’être un visiteur gay dans un pays fier d’être Israël”. Aussi simplette semble-t-elle, la formule Lave Plus Rose cartonne, surtout quand la baise est mémorable. Ensuite, de réseau en réseau, dans leur sphère publique comme dans leur cercle d’amis, les gays de retour de Tel Aviv ne tarissent pas d’éloge sur leur séjour, et contribuent à remplir les charters de touristes homonationalistes émoustillés d’avance. […] Cerise sur le gâteau, Israël fait de sa politique ultrasécuritaire un joker. Pour jouir en toute quiétude, les gays d’aujourd’hui saluent la “sécurité” du pays ; comme ceux qui draguaient autrefois au Maroc ou en Tunisie cherchaient la “discrétion”. C’est le grand succès du pinkwashing : le séjour ludique à Tel Aviv prend le ton d’un pèlerinage politique. »

Dans cette enquête inédite et à contre-courant, Jean Stern démonte une stratégie marketing et politique orchestrée par l’État israélien – le pinkwashing – qui consiste à camoufler la guerre, l’occupation, le conservatisme religieux et l’homophobie derrière le paravent sea, sex and fun d’une plaisante cité balnéaire, Tel Aviv. De Tsahal, armée affichée « gay-friendly », au cinéma – porno ou branché – empreint d’orientalisme, en passant par la frénésie nataliste chez les gays via la gestation pour autrui, l’auteur raconte l’envers du décor d’un rouleau compresseur. Ce « mirage rose » est décrié par les homosexuels palestiniens et les militants radicaux LGBT israéliens, juifs comme arabes.

L’auteur

Cofondateur de GaiPied en 1979, puis journaliste à Libération et à La Tribune, Jean Stern a publié Les Patrons de la presse nationale. Tous mauvais (La Fabrique, 2012).

Dates des rencontres

23 février à Marseille,
18h30, à l’équitable café cours Julien
BDS France Marseille et Palestine 13
https://www.facebook.com/events/2023188057953178/

28 février à Villeurbanne
20h, au Rita-Plage au 68 cours Tolstoï
https://www.facebook.com/events/336587103498721/

1er mars à Lyon
à 20h, à la Maison des Passages, 44, rue Saint Georges (5e arr)
Union Juive Française pour la Paix (UJFP)
https://www.facebook.com/events/554011978331137/

2 mars à Saint-Etienne.
20h, au Remue-Méninges, 43 rue Michelet
BDS France Saint-Etienne en partenariat avec les Démineurs

3 mars à Grenoble
19h30, au 102 rue d’Alembert (avec repas)
Coordination BDS Grenoble

4 mars à Lyon
14h au Centre LGBTI de Lyon, 19, rue des capucins (1e arr.)
Collectif Lesbien Lyonnais
https://www.facebook.com/events/1619010091515751/

21 mars à Metz,
à 19h30. à La Palette, local – café de Couleurs Gaies, 11 rue des Parmentiers
Couleurs gaies et UJFP

En juin à Paris
+ d’infos à venir

 

Cette tournée est coordonnée par la Campagne BDS France.




Procès de Metz: appel à soutien!

Le 2 février dernier s’est déroulé à Metz le procès en première instance sur plainte de la multinationale israélienne TEVA (génériques pharmaceutiques) contre le président du collectif BDS 57, poursuivi pour provocation à la discrimination. Les associations France-Israël et Avocats sans frontière s’étaient au dernier moment constituées partie civile. Les juges décidèrent la prescription, ce qui constituait pour nous et pour toute la campagne BDS France une belle victoire. Le parquet a cependant fait appel du jugement, suivi immédiatement des trois plaignants et un nouveau procès aura donc lieu :

LE JEUDI 18 janvier 2018 à 14 H 00 AU TRIBUNAL DE METZ

Nous nous rassemblerons devant le tribunal à partir de 12h30

Vous avez été nombreux à participer l’hiver dernier à cette mobilisation exceptionnelle et mes camarades et moi-même sommes infiniment reconnaissants.

Ce fut incontestablement une réussite couronnée par un premier verdict favorable et une incontestable première victoire de notre avocate. Malheureusement nos adversaires, et au premier chef le Parquet, s’acharnent et nous allons devoir à nouveau mettre en place le même scénario, dans l’espoir d’une décision de justice en notre faveur.

D’ORES ET DÉJÀ, NOUS FAISONS APPEL A VOTRE SOLIDARITÉ, DONT LE VOLET FINANCIER EST LE PLUS URGENT POUR NOUS, SACHANT QUE LES FRAIS DE JUSTICE RESTENT TRÈS ÉLEVÉS.

Nous vous rappelons dès maintenant  la pétition mise à jour , toujours à signer et à faire connaître, ainsi que le  soutien financier électronique ouvert jusqu’à la fin de l’année civile en cours.

Toute initiative sera la bienvenue à l’approche du procès : communiqués, dons, présence devant le tribunal sous réserve d’une autorisation préfectorale. Ce sera à nous de ne pas laisser l’initiative à nos adversaires,  soucieux de venger une premier verdict humiliant. Le combat sera en justice, mais aussi devant le tribunal, pour la liberté d’expression et le droit au boycott.

On ne lâche rien et par avance, un grand merci pour votre solidarité.

N’hésitez pas à diffuser largement cette information.




Trump-Netanyahu, Touchez pas à AL-QODS (Jérusalem)

14H30 PLACE DE LA COMÉDIE

APLR (Association des Palestiniens Languedoc-Roussillon), Campagne BDS France Montpellier, CCIPPP34 (Campagne Civile Internationale pour la Protection du peuple Palestinien), CMF (Collectif des Musulmans de France), FUIQP34 (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires), MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente), NPA 34 (Nouveau Parti anti-capitaliste), PODEMOS – Montpellier, UJFP34 (Union Juive Française pour la Paix)




Concert en direct de Gaza du groupe Maimas

Concert en direct de Gaza du groupe Maimas

Dimanche 3 décembre 2017 à 16h

La Campagne BDS France à Paris vous invite le dimanche 3 décembre à 16H :

A la diffusion du concert en direct de Gaza du groupe Maimas

Acteur de la Résistance Culturelle Palestinienne

Rendez vous au CICP, 21 Ter Rue Voltaire (M°9 Rue Des Boulets/Rer A Nation)

Entrée Libre, Inscriptions ici : maimasconcert@gmail.com

Un Buffet vous sera proposé pendant le concert.

Le groupe MAIMAS, ancien nom du port de GAZA Ville, qui chante la Résistance et projette d’enregistrer son premier album au studio de Khan Younis, se compose de 5 musiciens :

•Mohamed AKILA à l’Oud
•Eyad ABLIAL au Tabla (batterie)
•Fahmy SAQQA au Clavier
•Ismail HADDAD à la Guitare
•Dr Haidar EID et Mohamed AKILA au chant

Selon Haidar EID, Coordinateur du BNC à Gaza et Chanteur du groupe MAIMAS, « les chansons sont un outil pour organiser le dur labeur de renversement de l’occupation et de l’apartheid. Elles sont gravées pour toujours dans la mémoire collective du Peuple de Palestine. Nous espérons que nos chansons alimenteront le désir des Palestiniens de se libérer des ravages du colonialisme, de l’occupation et de l’apartheid. »

Plus d’informations ici

Venez NOMBREUX ce dimanche 3 décembre, et Diffusez LARGEMENT autour de vous ! !

Le lien de l’événement Facebook créé est : https://www.facebook.com/events/1497354457810…

Source : Démosphère




La Campagne BDS France à la Fête de l’Humanité

Comme chaque année, la campagne BDS France sera présente à la

 Fête de l’Humanité du 15 au 17 septembre 2017, Avenue Simon Bolivar.

 

Venez rencontrer les militants qui pourront vous renseigner sur les différents volets de la campagne !

Des livres, dvd, documents, tee-shirts, stickers, drapeaux palestiniens, keffiehs et autres matériels seront en vente.

La campagne BDS France et l’Union Juive Française pour la Paix organiseront plusieurs débats sur notre stand. Voir le programme ci-dessous.

Vous aurez également la possibilité de déguster de succulents plats palestiniens élaborés par « Les Ptits Plats palestiniens de Rania ».

 

SAMEDI 16 SEPTEMBRE :

Organisé par l’Union Juive Française pour la Paix de 13H30 à 15H30 :

« L’UJFP fait son cinéma: 10 clips sur le racisme »

Organisé par la Campagne BDS France de 16h00 à 17H30:

« Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Campagne BDS pour la Palestine  »

Avec Régine et Linda, animatrices de la Campagne BDS France

Organisé par la Campagne BDS France à 17H30:

Présentation du livret « Palestine, plus d’un siècle de dépossession » de Jean Pierre Bouché  (livret disponibles sur notre stand)

DIMANCHE 17 SEPTEMBRE :

Organisé par la campagne BDS France de 13H à 14H30:

« Embargo militaire, boycott culturel et universitaire d’Israël: pourquoi ces trois outils sont incontournables pour BDS »

Avec Patrice Bouveret, de l’Observatoire des armements, Jean Stern, auteur de « Mirage Gay à Tel-Aviv », Elise, coordinatrice 2017 en France de la semaine contre l’apartheid israélien – Animation : Imen, BDS France

Organisé par l’Union Juive Française pour la Paix de 14h30 à 16h :

« Antisionisme, sionisme et racisme »

Lien vers l’évènement Facebook

Accès à la fête : navettes gratuites.
Le pass 3 jours en pré-vente: 25 €

 

 

 

 

 




INVITATION DE NETANYAHOU ET DE TRUMP PAR MACRON : QUELLE HONTE !

Rendez-vous au Cortège BDS et anti-colonial à la Marche le 14 juillet, départ à 14 H Place de Clichy

L’invitation du premier ministre israélien Netanyahou par le président Macron pour le 75ème anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv des 16 et 17 juillet 1942, qui s’est traduite par l’arrestation massive puis la déportation de plus de 13000 Juifs, est une décision choquante, inadmissible.

En même temps Macron invite le 14 juillet le président des États-Unis Trump, qui est un fervent défenseur de la politique de Netanyahou et soutient la volonté d’Israël de poursuivre la colonisation.

Le gouvernement israélien usurpe la mémoire des victimes du nazisme pour faire croire qu’Israël représenterait les Juifs du monde entier.

Ceci est très grave, parce que l’État d’Israël est en réalité un État raciste, qui développe une politique coloniale, d’apartheid et d’épuration ethnique contre le peuple palestinien qu’il cherche à écraser et à pousser au désespoir pour essayer de le faire renoncer à ses droits.

Nous tenons à manifester notre solidarité avec toutes les composantes du peuple palestinien, qu’il s’agisse des habitants de Gaza vivant dans une prison « à ciel ouvert » et constamment menacés de bombardements, des prisonniers politiques qui résistent face aux traitements inhumains qu’ils subissent, des Palestiniens de Cisjordanie ou d’Israël, et des réfugiés.

La venue de Netanyahou est dangereuse aussi pour la paix intérieure en France, parce qu’en l’invitant elle entretient l’amalgame entre les Juifs de France et le régime israélien, faisant passer l’ensemble des Juifs français pour des supporteurs de la politique israélienne.

La véritable place de Netanyahou, scandaleusement accueilli à bras ouvert en France est à la Cour Pénale Internationale où il devrait être déféré et jugé pour crimes de guerre.

L’État d’Israël viole constamment les nombreuses résolutions internationales qui condamnent sa politique, et fait l’objet de la campagne internationale BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions jusqu’à ce que cet État se conforme au droit international), campagne initiée par le peuple palestinien et inspirée par le boycott qui avait contribué à mettre fin à l’apartheid en Afrique du Sud.

Cette campagne, qui remporte de nombreux succès, se fixe trois objectifs : 1. Mettre fin à l’occupation, la colonisation et démanteler le mur, 2. Gagner l’égalité complète des droits des Palestiniens d’Israël et 3. Mettre en œuvre le droit au retour des réfugiés.

Nous dénonçons la récupération scandaleuse de la mémoire du génocide nazi par le régime d’apartheid israélien et appelons à intensifier la solidarité avec le peuple palestinien  à travers la Campagne BDS.

 Rejoignez-nous dans le cortège anticolonial et BDS le 14 juillet à 14 H !

 Paris le 11 juillet 2017

Campagne BDS France -Paris




LA JOURNÉE COLONIALE DITE de «JÉRUSALEM» À MONTPELLIER : ON LÂCHE RIEN !!

co-organisé par Campagne BDS France Montpellier et FUIQP

soutenu par : APLR (Association des Palestiniens L.R), ATTAC Montpellier, BDS France 30,  CIPPP34 (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien),CIMADE L-R,  CMF (Collectif des Musulmans de France), ENSEMBLE ! 34, MAN (Mouvement pour une Alternative Non Violente), NPA (Nouveau Parti Anti Capitaliste), SOLIDAIRES34, UJFP (Union Juive Française pour la paix).

Le CCCJM annule la journée coloniale dite « Journée de Jérusalem » qui se tenait en grande pompe dans le parc municipal de Grammont depuis 49 ans, comme c’était devenu une (mauvaise) habitude. Il est contraint de se replier dans une des salles d’un Palais des sports et annonce un Gala de solidarité en soirée, à un coût d’entrée prohibitif et sous l’intitulé « Jérusalem Danse » pour commémorer le 50ème anniversaire de la réunification de Jérusalem.

Nous sommes loin de la présentation de la journée de 2010 qui clamait  «  A travers le symbole de cette journée, nous crions, avec tous nos amis, haut et fort, notre sionisme et notre soutien à l’Etat d’Israël !…  Jérusalem est et doit rester la capitale de l’Etat d’Israël » (ex. président du CCCJM).

Il faut dire que depuis 2010 le comité BDS France 34 mène campagne et de nombreuses actions contre la tenue de cette journée (voir ci-dessous). Déjà en juin 2016 nous écrivions «C’est le début de la fin de la journée sioniste dite  «de Jérusalem» du CCCJM.» En effet sous la pression, la Ville de Montpellier qui fournit gratuitement le Parc (lieux public) avait fait payer la location du matériel municipal jusqu’ici offert gratuitement, aux frais des contribuables…

C’est un premier bon résultat que pouvaient espérer BDS France 34, le mouvement de solidarité avec la Palestine et tous les anticolonialistes de Montpellier pour les 50 ans d’anniversaire de l’annexion et de l’occupation de Jérusalem.

Car sous l’expression hypocrite de «réunification de Jérusalem» il s’agit d’une tentative de masquer la réalité d’une annexion coloniale illégale condamnée maintes fois par l’ONU. Et d’une  tentative de faire passer dans les faits cette violation du droit international, en faisant de Jérusalem la capitale « une et indivisible de l’État d’Israël ». Ce qu’Israël, le CRIF, le CCCJM et quelques autres espèrent bien obtenir de leur ami D. Trump.

Ce qui signifie que la bataille n’est pas terminée, là-bas comme ici.

– En effet, bien qu’intitulé : «Jérusalem Danse», le gala est annoncé pour «célébrer le 50ème anniversaire de la réunification de Jérusalem» avec des prises de «parole des officiels» dont le Consul d’Israël, ce qui confirme le caractère colonial de la manifestation.




Nouvelles attaques contre la Campagne BDS France Montpellier

communiqué :

LA RÉPRESSION NE NOUS FERA PAS TAIRE !

« BOYCOTTONS L’APARTHEID ISRAÉLIEN ! »

RASSEMBLEMENT SOLIDAIRE : JEUDI 15 JUIN 2017 A 14h 30

COMMISSARIAT CENTRAL DE MONTPELLIER (Av. Du Comte de Melgueil)

 

3 militants-te de la Campagne BDS France Montpellier sont convoqués en audition pour : « Dégradation de bien privé » suite à une série de 8 plaintes déposées par la direction de LIDL, une plainte déposée par le BNVCA (Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme) au parquet de Paris pour une action dans un magasin LIDL à Montpellier et une plainte personnelle déposée contre l’un d’entre eux par l’avocat du BNVCA pour soi disant : menace.

 

Dans les prisons israéliennes 1500 des 6300 prisonniers politiques palestiniens viennent de mener une héroïque grève de la faim de 40 jours – victorieuse – pour obtenir… la simple application du règlement des Services Pénitentiaires israéliens : visites des familles chaque 15 jours, visites des avocats, soins médicaux adaptés, possibilité de faire des photos lors des visites et fin de la détention administrative… C’est dire l’inhumanité et l’illégalité de l’emprisonnement subi par les Palestiniens. 1500 êtres humains ont mis en danger leur santé et leur vie pour certains, pour la simple application d’un règlement même pas respecté par ceux qui l’ont édicté ! C’est dire aussi l’échec israélien à leur faire courber l’échine, c’est dire enfin le haut niveau d’affirmation de leur dignité dont ils sont capables.

 

Pendant ce temps l’état d’Israël fête en grande pompe, en présence de D. Trump, l’anniversaire des 50 ans des conquêtes militaires de la guerre des 6 jours : la colonisation de la Cisjordanie, Bande de Gaza, plateau du Golan et l’annexion de Jérusalem-Est (dite « Réunifiée »). A Montpellier, le CCCJM (Centre Communautaire et Culturel Juif de Montpellier) se prépare à fêter ces mêmes événements pour la 40ème année en présence des élus de tous les exécutifs (Région, Département, Métropole, Ville) le 25 juin au stade Bougnol à Montpellier. Sous l’intitulé « réunification de Jérusalem » se cachent l’annexion et la colonisation de Jérusalem maintes fois condamnées par les instances internationales. Nous disons à ces élus-es : « Comment pouvez vous participer  et donner votre caution officielle en notre nom à tous, de la région, du département et de la ville en participant à une manifestation qui bafoue le droit international en célébrant annexion et colonisation de la Palestine » ? Comment pouvez-vous appuyer la démarche de D. Trump qui veut transférer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, officialisant ainsi l’annexion illégale de Jérusalem-Est ? »

 

C’EST L’APARTHEID ISRAËLIEN QU’IL FAUT JUGER ET CONDAMNER ET PAS CEUX-CELLES QUI DEMANDENT L’APPLICATION DU DROIT INTERNATIONAL ET DES DROITS HUMAINS EN PALESTINE !

 

Depuis sa création en 2009, la Campagne BDS France à Montpellier et ses militants, qui, à l’instar des lanceurs d’alertes se dressent pour dénoncer la colonisation, les crimes de guerre, le nettoyage ethnique et le génocide progressif du peuple palestinien, appellent la société civile à boycotter l’apartheid israélien comme on a boycotté l’Afrique du Sud raciste. Malgré une opinion populaire largement favorable à la Palestine, au plus haut niveau de l’Etat français un courant politique pro-israélien s’efforce de criminaliser le BDS en vue de faire taire toute critique à l’égard d’Israël.. A Montpellier, la Campagne BDS France est en butte à de graves entraves à la liberté d’expression : interdictions systématiques de stand Palestine place de la Comédie, PV municipaux… Ses militants sont l’objet de constantes convocations à la police (actions, port du Tee-shirt BDS), et aujourd’hui Ils sont menacés de poursuites judiciaires devant les tribunaux pour des actions non-violentes dénonçant le commerce avec l’apartheid israélien.

ILS NE NOUS FERONT PAS TAIRE : « LIBERTÉ, JUSTICE, ÉGALITÉ » 

 

Campagne BDS France Montpellier (6 juin 2017) – comitebdsfrance34@gmail.com

FB : BDS France 34. https://bdsf34.wordpress.com   https://www.bdsfrance.org/




#IAW à Paris 8 – mercredi 22 mars à 18h30

La lutte contre l’apartheid Israélien continue à Paris 8 !

Après le succès de la première conférence, un second événement est organisé ce mercredi 22 mars à l’université Paris 8 Saint-Denis (métro 13 Saint-Denis Université), à 18h30, AMPHI B1. 

 Le Collectif Palestine Paris 8 organise cet événement aux côtés de la campagne BDS et de Solidaires étudiant-e-s Paris 8.

 Eyal Sivan et Armelle Laborie seront à Paris pour présenter leur livre «Un boycott légitime » qui expose les enjeux du boycott universitaire et culturel de l’État d’Israël.

 Les auteur-rice-s de ce livre, qui sont respectivement écrivain, documentariste (Route 181, Jaffa et la mécanique des oranges, Un État commun) et productrice d’ouvrages et de films ayant déjà fait controverse en Israël, sont des militant-e-s aguerrie-e-s de la cause pro-palestinienne, ne ratez surtout pas leur intervention !

 Une interview d’Eyal Sivan à propos de leur ouvrage :

On vous attend nombreux-ses et motivé-e-s, contre l’apartheid israélien en Palestine,
pour la justice et la liberté!



Rendez-vous: Paris, le 15 mars à 19h au CICP

Dans le cadre de la Semaine Anti-Coloniale 2017, la Campagne BDS France et Sortir du Colonialisme vous invitent à une Soirée/Débat inédite sur le thème :


  FACE A TRUMP, NETANYAHU ET LEURS ALLIES : LA RÉPONSE BDS
Mercredi 15 mars 2017 à partir de 19h
Au CICP 21 ter, rue Voltaire Paris 11 ème
Métro Rue-des-Boulets ou Nation

Entrée Libre, Inscription à: soiree15mars@gmail.com


Les intervenants seront les suivants :
– MAGAMA TISETSO de BDS SOUTH AFRICA : MAGAMA TISETSO sera en tournée en France à l’occasion de l’IAW (Semaine contre l’apartheid israélien). Parmi les villes participantes : Paris, Rennes, Toulouse, Montpellier, Lyon, Saint Étienne, Lille, Marseille, Grenoble…
Militant politique, MAGAMA a participé à la lutte étudiante pendant l’apartheid. Il a également été coordinateur de la Campagne de libération de Mandela de 1988 à 1989. Ancien membre du parlement et président du comité Sud Africain aux « Relations internationales et coopération », MAGAMA TISETSO est actuellement membre actif du bureau de la Campagne BDS d’Afrique du Sud.
– LINDA SEHILI de BDS FRANCE : Linda Sehili est l’une des animatrices de la Campagne BDS France. Linda Sehili, évoquera les conditions particulières du développement de la Campagne BDS en France aujourd’hui et ses diverses déclinaisons : les boycotts économique, culturel, universitaire, syndical, sportif …, le désinvestissement, les sanctions, les campagnes en cours …
Du mouvement pour les droits civiques aux États-Unis à la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, le boycott en tant que mouvement citoyen, anti-raciste et non violent a inspiré de nombreuses luttes de libération.

La mémoire et les bilans de ces luttes, mises en perspective avec la situation d’aujourd’hui, stimulent le Peuple Palestinien pour son autodétermination et la Campagne BDS initiée en 2005 par plus de 170 associations de la société civile palestinienne.
 Repas Palestinien, Documentation / Matériel BDS sera à votre disposition….

LA CAMPAGNE BDS, POUR L’ÉGALITÉ DES DROITS, 
L’AUTODÉTERMINATION et LE DROIT AU RETOUR DES RÉFUGIES PALESTINIENS



Lettre ouverte d’étudiants palestiniens de Gaza: ‘nous vous invitons à vous engager dans la semaine de l’apartheid israélien’

Campagne des étudiants palestiniens pour le boycott académique d’Israël – 28 février 2017-03-01

Gaza assiégée, Palestine occupée

Appel de Gaza: Cette année, engagez vous dans la semaine de l’apartheid israélien.

Nous vous écrivons, étudiants du monde, nous qui sommes étudiants de la bande de Gaza assiégée et dont la totalité du système éducatif a été paralysé par dix ans de blocus israélien. Nous vous invitons à vous impliquer cette année dans la Semaine de l’Apartheid Israélien (IAW) et à renforcer le mouvement de Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) sur vos campus. Les campagnes en cours pour la justice en Palestine sur les campus britanniques nous donnent de l’espoir : c’est par exemple la magnifique victoire BDS et la démonstration de soutien de l’union des étudiants de l’université de Manchester et la campagne Désinvestissez pour la Palestine, qui appelle les universités à désinvestir des entreprises complices des crimes contre le peuple palestinien.

Nous sommes consternés par les actions récentes de l’Université du Lancashire central, qui a capitulé devant la pression pour annuler IAW, une mesure qui vise directement à faire taire et à déshumaniser les voix et récits palestiniens. Mais, même l’intensification de la propagande israélienne qui sert à blanchir la brutale occupation israélienne et la politique d’apartheid contre nous peuvent être vaincues avec courage et opiniâtreté.

La plupart d’entre nous à Gaza, un des lieux les plus peuplés de la planète, sont privés de la liberté de mouvement – nous ne pouvons plus voir notre famille et nos amis de Cisjordanie ou de Jérusalem, ni retourner sur nos terres et dans nos maisons d’où la plupart d’entre nous qui sommes à Gaza ont été chassés par l’armée israélienne à ses débuts. Comme étudiants de Gaza, nous n’avons le droit d’aller dans aucune université de Cisjordanie, le blocus israélien nous a privés des biens de première nécessité, dont les livres scolaires, et pour ceux que nous avons, il faut les lire à la chandelle à cause des coupures d’électricité imposées plusieurs heures par jour, jusqu’à 18 heures pour beaucoup de familles.

Comme si les difficultés de la vie quotidienne et le contrôle ne suffisaient pas, des crimes de guerre massifs ont été commis contre nous lors du massacre israélien de 2014 lorsque les F 16, les tanks Merkava, les drones Elbit et les hélicoptères de combat israéliens, qui dominent en permanence notre ciel et notre horizon, ont assassiné plus 550 enfants en 51 jours. Plus de 2 200 d’entre nous ont été tués, 1200 ont été blessés et le siège qui s’est poursuivi a fait que, depuis, de nombreuses personnes ont perdu la vie inutilement des suites de blessures et de maladie. À ce moment-là, les forces d’occupation israéliennes ont bombardé plus de 62 hôpitaux et cliniques, 45 ambulances et 250 écoles palestiniennes. Israël nous refusant le béton par le blocus, les maisons de la plupart des 100 000 personnes qui se sont retrouvées à la rue n’ont toujours pas été reconstruites. Le dernier rapport des Nations Unies sur la situation humanitaire dit que Gaza sera « invivable » en 2020. Pas besoin d’attendre 2020. Gaza est en réalité invivable dès maintenant !

Inspiré par la lutte anti-apartheid, notre appel au Boycott, au Désinvestissement et aux Sanctions (BDS), soutenu par une immense majorité de la société civile palestinienne, a été un paratonnerre pour d’autres qui peuvent s’associer à notre détresse. Chaque université qui boycotte et/ou désinvestit du régime d’apartheid israélien et de ceux qui en sont complices ou qui en tirent profit, est du bon côté de l’histoire, à l’image du rôle considérable joué par les étudiants qui ont boycotté le régime similaire d’apartheid raciste d’Afrique du Sud jusqu’à sa chute en 1994.

Si des gouvernements corrompus et des corps officiels nous ont tourné le dos, nous espérons avoir le soutien de nos pairs et des gens de conscience tels que vous l’êtes. Nos revendications sont simplement d’avoir les mêmes droits que n’importe quel étudiant, adulte ou enfant. Nous voulons que nos droits fondamentaux nous soient garantis selon le droit international et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme !

Cette année, il est entre vos mains de voir que le vent tourne enfin sur les campus d’Europe, des USA et du monde. Allez plus loin pour faire que la Semaine de l’Apartheid Israélien de cette année soit aussi forte et reçoive autant de monde que possible, et utilisez la comme plateforme pour construire le mouvement BDS. Quoi que vous ayez en face de vous, puisez votre courage en nous et nous puiserons notre espoir en vous. Vous, plus que n’importe qui, êtes en position d’agir, aussi laissez la vérité de la justice gronder sur votre campus et au-delà.

Signé par

La Campagne des Étudiants Palestiniens pour le Boycott Académique d’Israël (PSCABI)

Source: MONDOWEISS

Traduction SF pour BDS France




C’est le début de la Semaine contre l’apartheid israélien ! Dans plus de 200 villes !

25 février 2017,  BNC

Ce jeudi, la Semaine annuelle de l’apartheid israélien (IAW) va débuter à Londres et, au cours des deux mois à venir, elle sera organisée dans plus de 200 villes du monde entier. Les événements proposés par cette IAW, qui en est à sa treizième année, auront lieu dans toute l’Europe, dans le Moyen-Orient, en Afrique et dans les Amériques.

Les villes et les campus universitaires accueilleront discussions, concerts, débats, projections de films et actions créatives afin d’attiser la conscientisation autour du projet colonial d’implantation illégale d’Israël, de son occupation militaire et de son système d’apartheid à l’égard du peuple palestinien, et de renforcer le soutien au mouvement BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) en faveur des droits palestiniens. Des milliers d’étudiants, d’universitaires et d’activistes attireront l’attention sur la lutte des Palestiniens pour la liberté, la justice et l’égalité.

La captivante séance plénière d’ouverture de l’IAW a lieu à Londres (GB) le 23 février, en compagnie du vétéran sud-africain de l’anti-apartheid, Farid Esack, qui est également un militant, un éducateur et un poète de renommée internationale, d’Aja Monet, militant de Black Lives Matter et de Dream Defenders, et de la professeure Karma Nabulsi, qui présidera la séance.

Nous espérons vous voir lors des événements de l’IAW et nous espérons également pouvoir poursuivre ensemble la mise en place du mouvement BDS !

Pour une liste des événements de la Semaine de l’apartheid israélien, consultez le site de l’IAW.

Enregistrez votre participation ICI si vous avez décidé d’organiser des événements pour la Semaine de l’apartheid israélien.


Source: Plate-forme Charleroi-Palestine
Traduction : Jean-Marie Flémal




Semaine contre l’apartheid israélien 2017 (IAW)

100 ans de colonialisme

100 ans de résistance populaire pour la justice

Chaque année, la Semaine contre l’apartheid israélien (IAW) se déroule dans le monde entier dans plus de 200 universités et villes. L’objectif est de sensibiliser le public sur le projet colonial et les politiques d’apartheid israéliennes en cours contre le peuple palestinien. Des débats, des projections et des actions créatives visent à fournir un soutien accru à un des outils de résistance populaire qu’est la campagne de Boycott Désinvestissement et Sanctions (BDS) lancée par la société civile palestinienne en 2005.

La résistance populaire dans l’ensemble de la Palestine historique se poursuit, en répondant à leur appel, nous espérons que la Semaine contre l’apartheid israélien 2017 représentera une contribution importante à la lutte des palestinien-ne-s dans leurs accès à la liberté et la justice.

La thématique de cette année : 100 ans de colonisation. 100 ans de lutte populaire pour la justice.

En effet, l’année 2017 marquera 100 ans de résistance palestinienne contre le colonialisme depuis la déclaration Balfour  en 1917 qui débouchera 30 ans plus tard, le 29 novembre 1947, sur l’adoption de la résolution 181 de l’ONU (ou « Plan de partage »)  qui permettra à Ben Gourion de proclamer en 1948 la naissance officielle sur les terres de Palestine d’un projet de domination raciste et criminel appelé Israël.

Malgré toutes les attaques législatives, les procès, les tentatives d’intimidations, les cyber attaques contre BDS à l’échelle internationale et locale, l’IAW et le mouvement BDS continuent de tisser des liens de solidarité avec d’autres luttes pour la réalisation de la liberté, l’application de la justice et du droit à l’autodétermination des peuples.

Pour que 2017 soit l’occasion d’envoyer un message populaire fort et clair à nos dirigeants, venez nombreux et nombreuses nous rejoindre pour la Semaine contre l’apartheid israélien 2017:

A partir du 6 Mars, des initiatives vont avoir lieu partout en France: à Paris, Rennes, Toulouse, Montpellier, Lyon, Saint Étienne, Lille, Marseille, entre autres.

Suivez toute l’information de l’IAW en France sur la page FB: Israeli Apartheid Week France

Programme par ville à venir.

Vous pouvez également visiter le site Web international de la semaine pour y trouver toutes les initiatives dans le monde: apartheidweek.org

La Semaine contre l’apartheid israélien, qu’est ce que c’est?

La première édition de la Semaine contre l’apartheid israélien (IAW) a eu lieu en Février 2005 à Toronto, Canada. Organisé par le collectif des étudiants arabes à l’Université de Toronto, il a été immédiatement un grand succès, grâce à la forte participation à des événements qui ont attiré l’attention des médias dans le monde entier. La propagation de l’IAW en 2006 dans d’autres villes canadiennes en 2013 pour atteindre plus de 200 villes dans le monde entier. En 2016, l’IAW a eu lieu dans plus de 225 villes dans le monde.

 

A l’origine, cette semaine se tient uniquement sur les campus universitaires, de nombreuses Semaines contre l’Apartheid Israélien se tiennent aujourd’hui également en dehors des campus. L’IAW joue actuellement un rôle crucial dans le mouvement international de solidarité avec la lutte populaire palestinienne.

 

La semaine contre l’apartheid israélien a deux objectifs principaux :

 

1.       Développer la prise de conscience sur le projet de peuplement colonial d’Israël qui se poursuit et sur la politique d’apartheid exercée sur le peuple palestinien.

 

Le régime israélien correspond à la définition de l’apartheid en droit international. L’analyse d’Israël en termes d’apartheid a contribué à apporter un éclairage sur le contexte colonial du sionisme. La semaine contre l’apartheid israélien se place dans ce cadre pour établir des liens historiques et concrets avec d’autres luttes contre le racisme, la discrimination et le colonialisme.

 

2.     Construire le soutien au mouvement palestinien de boycott, désinvestissement, sanctions (BDS)

 

Dix ans après son lancement, le mouvement BDS est maintenant largement identifié par les Palestiniens, par le mouvement de solidarité, par Israël et ses soutiens comme un élément-clef par lequel nous pouvons placer Israël dans l’obligation de rendre des comptes et mettre fin au soutien international à l’apartheid israélien et au colonialisme de peuplement.

 




Rassemblement le 2 février 12h30 devant le Tribunal de Grande Instance de Metz

En soutien à Richard et au collectif BDS 57 

(Boycott, Désinvestissement, Sanctions)

Pour le droit au boycott et contre la criminalisation du mouvement social

Rassemblement le 2 février à partir de 12h30 devant le Tribunal de Grande Instance de Metz.

Le jeudi 2 février 2017, le président du collectif BDS 57 comparaîtra à nouveau devant le Tribunal de Grande Instance de Metz, l’accusateur étant l’entreprise pharmaceutique israélienne TEVA. Cette comparution fait suite au report demandé par la procureure de la république le 24 janvier, date à laquelle une centaine de soutiens s’étaient rassemblés.

Le collectif BDS 57 agissait, en février 2015, dans le cadre d’une campagne internationale pour inciter les pharmaciens à ne pas commercialiser les génériques TEVA mais à les remplacer par les mêmes génériques d’autres marques.

Le collectif BDS 57 refuse fermement l’accusation mensongère de discrimination dont il est victime. L’objectif de notre organisation est d’alerter le public et les professionnels de la santé sur la complicité de crime que représentent les entreprises issues de l’apartheid israélien et dont sont victimes les Palestiniens. La campagne BDS France informe les consommateurs de manière non violente. Nous combattons par nos actions de sensibilisation le colonialisme, le racisme et la guerre pour qu’en Israël/Palestine s’instaure enfin une paix juste et durable.

Cette offensive contre des militants est partie intégrante du contexte d’État d’urgence et de régression sociale qui règne dans notre pays : interdiction de manifester et répression pendant la COP21, loi travail imposée, criminalisation des syndicats, répression violente et judiciaire des syndicalistes et des manifestants, etc…

Le collectif BDS 57 vous appelle à venir nous soutenir encore plus nombreux devant le tribunal de Metz le jeudi 2 février à partir de 12h30. Mobilisons-nous pour la défense de la liberté d’expression et pour dire à ceux qui nous accusent qu’ils ne feront jamais taire notre solidarité avec le peuple palestinien en tentant de criminaliser les actions militantes et citoyennes.

Le collectif BDS 57 invite l’ensemble des organisations qui le soutiennent à diffuser un communiqué de soutien ou à diffuser le présent appel.

Affirmons notre droit au boycott, la France restant le seul pays à en interdire la pratique quand il cible la politique d’Israël…

Demandons l’abrogation en France de mesures répressives indignes d’une démocratie, mesures qui portent atteinte à la liberté d’expression et visent à terme toute forme de revendication politique, syndicale ou simplement citoyenne !

Soutenons notre camarade injustement inculpé !

Relaxe pour Richard, président du collectif BDS 57, militant de la cause palestinienne et membre de l’Union Juive Française pour la Paix !

Tract PDF




Tournée nationale pour la sortie du livre « Un Boycott légitime »

Nous avons le plaisir de vous informer des rencontres organisées pour la présentation du livre

« Un boycott légitime, pour le BDS universitaire et culturel de l’Etat d’Israël » (La fabrique 2016) 

en présence des auteurs, Eyal Sivan et Armelle Laborie.

Deux nouvelles dates, ce week-end à Saint-Étienne et Lyon!

Eyal Sivan et Armelle Laborie seront ce week-end à Saint-Étienne et Lyon pour présenter leur livre:
  •  Saint-Étienne:  vendredi 27 janvier, à 18h00

Université Jean Monnet, 10 rue Tréfilerie

  • Lyon:  samedi 28 janvier, à 15h00

Librairie Terre des Livres, 86 rue de Marseille, Lyon.


Défendre la liberté d’appeler au boycott ne va pas à l’encontre de la liberté critique ou de la liberté d’expression, il en fait partie.
L’idée même d’utiliser le boycott de la culture et du savoir comme un moyen de pression politique provoque la perplexité, la réticence ou même le rejet. Alors que le boycott des institutions universitaires et culturelles israéliennes, composant essentiel de la campagne mondiale Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS), recueille un nombre croissant de soutiens partout dans le monde, il reste méconnu voire ignoré en France. Il est sujet à de fausses interprétations et donne lieu à des polémiques, y compris parmi les partisans sincères de la paix en Palestine-Israël. Ces interrogations et objections sont dues à une ignorance des termes de l’appel palestinien au boycott universitaire et culturel d’Israël, et se nourrissent aussi de la méconnaissance, des idées fausses et de la perception déformée qui sont diffusées en France au sujet des universités et de la culture israéliennes. Le livre « Un boycott légitime » décrit leur réalité et le contexte dans lequel leur image idéalisée est produite.

Dates des rencontres

  • 12 novembre, à Marseille
18h30, Solidaires 13 , 29 boulevard Longchamp
Comité BDS France Marseille
  • 14 novembre, à Montpellier
16H conférence au café Le Riche Place de la Comédie
18H30 présentation à La Cimade 28 rue du Faubourg Boutonnet
Comité BDS France Montpellier
  • 15 novembre, à Perpignan

15h, conférence de presse Librairie Torcatis 10 Rue Mailly
18h, rencontre de présentation Salle du Travailleur Catalan 44 Avenue de Prades
Comité BDS France 66

  • 16 novembre, à Toulouse

18h, Bourse du travail
Comité BDS France Toulouse

  • 17 novembre, à Bordeaux

18h, Université Bordeaux 3
Palestine 33 / UJFP

  • 22 novembre, à Lyon

18h 30, Bourse du Travail Place Guichard Lyon 3ème
Comité BDS Lyon/ UJFP

  • 24 novembre, à Paris

18h30, CICP 21 ter Rue Voltaire, 75011 Paris (Métro Rue des Boulets)
BDS France-Paris-/UJFP/Aurdip

  • 29 novembre, à Saint Nazaire

20h00, Agora – Maison des Associations, 2bis Avenue Albert de Mun – Saint Nazaire
Comité Solidarité Palestine Région Nazairienne (CSPRN)

Voir aussi le site de l’éditeur: un_boycott_legitime_catalogue_la_fabriqueCatalogue La Fabrique: Un Boycott Légitime

 




Rassemblement le 24 janvier à partir de 12h30 devant le Tribunal de Grande Instance de Metz.

En soutien à Richard et au collectif BDS 57

(Boycott, Désinvestissement, Sanctions)

Pour le droit au boycott et contre la criminalisation du mouvement social

 Rassemblement le 24 janvier à partir de 12h30

devant le Tribunal de Grande Instance de Metz.

 

Le mardi 24 janvier 2017, le président du collectif BDS 57 comparaîtra devant le Tribunal de Grande Instance de Metz. L’accusateur est l’entreprise pharmaceutique israélienne TEVA.

Le collectif BDS 57 agissait, en février 2015, dans le cadre d’une campagne nationale pour inciter les pharmaciens à ne pas commercialiser les génériques TEVA mais à les remplacer par les mêmes génériques d’autres marques.

Le collectif BDS 57 refuse fermement l’accusation mensongère de discrimination dont il est victime. L’objectif de notre organisation est d’alerter le public et les professionnels de la santé sur la complicité de crime que représentent les entreprises issues de l’apartheid israélien et dont sont victimes les Palestiniens. La campagne BDS France informe les consommateurs de manière non violente. Nous combattons par nos actions de sensibilisation le colonialisme, le racisme et la guerre pour qu’en Israël/Palestine s’instaure enfin une paix juste et durable.

Cette offensive contre des militants est partie intégrante du contexte d’État d’urgence et de régression sociale qui règne dans notre pays : interdiction de manifester et répression pendant la COP21, loi travail imposée, criminalisation des syndicats, répression violente et judiciaire des syndicalistes et des manifestants, etc…

Le collectif BDS 57 vous appelle à venir nous soutenir devant le tribunal de Metz le mardi 24 janvier à partir de 12h30. Mobilisons-nous pour la défense de la liberté d’expression et pour dire à ceux qui nous accusent qu’ils ne feront jamais taire notre solidarité avec le peuple palestinien en tentant de criminaliser les actions militantes et citoyennes.

Le collectif BDS 57 invite l’ensemble des organisations qui le soutiennent à diffuser un communiqué de soutien ou à diffuser le présent appel.

Affirmons notre droit au boycott, la France restant le seul pays à en interdire la pratique quand il cible la politique d’Israël…

 Demandons l’abrogation en France de mesures répressives indignes d’une démocratie, mesures qui portent atteinte à la liberté d’expression et visent à terme toute forme de revendication politique, syndicale ou simplement citoyenne !

 Soutenons notre camarade injustement inculpé !

 Relaxe pour Richard, président du collectif BDS 57, militant de la cause palestinienne et membre de l’Union Juive Française pour la Paix !

Collectif BDS 57

collectifbds57@gmail.com

sur Facebook : collect BDS 57